S’exercer à  la fixation des objectifs

On ne peut pas être performant dans l’absolu, on l’est par rapport à des objectifs

Un objectif doit cependant être mesurable, réalisable dans un temps
déterminé, ambitieux, mais réaliste

Le mieux, c’est
de le négocier avec les personnes concernées.

Les objectifs sont la base même de la performance. S’ils ne sont pas clairement définis, il sera difficile pour un supérieur d’évaluer un collaborateur. Travailler sur la base d’objectifs, c’est limiter la subjectivité en termes d’appréciation et d’évaluation des performances des collaborateurs. Un salarié n’est pas performant dans l’absolu, il l’est (ou pas) par rapport à des objectifs à réaliser, des résultats à obtenir dans des délais bien déterminés et des moyens préalablement fixés et optimisés. Travailler sur la base d’objectifs, c’est également un moyen de motiver les salariés.
Avoir un objectif est synonyme d’autonomie et de responsabilisation. Les salariés qui adhèrent aux objectifs et se les approprient s’investiront beaucoup plus dans leur réalisation.

Qu’est-ce qu’un objectif ? 
On définit habituellement un objectif comme étant un résultat, assorti de moyens et de délais, qu’on se propose d’atteindre. Passons en revue cette définition.

un objectif est mesurable
Prenant notamment comme exemple le travail administratif. Il y en a qui estiment que tout n’est pas quantifiable. Pourtant, quelle que soit la nature de l’activité, il est possible de mesurer les performances. Il s’agit juste de déterminer des indicateurs. Illustration :
Pour la qualité de l’accueil, l’indicateur peut être un certain taux de satisfaction des clients en interne et en externe. Il suffit d’administrer un questionnaire de mesure de satisfaction client par exemple. L’objectif pourrait être par exemple de passer d’un taux de satisfaction client à un autre plus élevé. Par exemple, on peut dire que l’on veut passer de 50% à 80 %, bien sûr en utilisant les mêmes critères de mesure pour ne pas biaiser les résultats. Illustration :
– Augmenter le volume des ventes ;
– Améliorer la productivité;
– Combattre l’analphabétisme ;
– Développer le monde rural.
Ces propos ne sont en rien des objectifs car on est dans l’impossibilité de quantifier les résultats attendus. La première question à se poser est: combien? Un objectif, ce sont d’abord des résultats mesurables à atteindre et un plan d’action.

Ses caractéristiques
un objectif est réalisable dans un temps déterminé
Un objectif, ce sont également des délais à respecter. Sans délai précis, la notion de performance perd de son sens.
un objectif est ambitieux…
Dans le sens où il doit nécessiter un effort supplémentaire. Il peut être source d’émulation et de motivation. Illustration :
On ne fixe pas comme objectif aux salariés de venir à l’heure. Ils sont dans l’obligation de venir à l’heure et de respecter les horaires de travail d’une manière générale.
… mais réaliste et réalisable
S’il est conseillé de fixer des objectifs ambitieux, il faudrait néanmoins veiller à ce qu’ils soient dans les capacités des individus, de l’organisation… Un objectif doit tenir compte des contraintes externes et internes. Un objectif trop ambitieux peut être source de démotivation. llustration :
Le responsable juridique d’un organisme semi-public réagissait violemment chaque fois que la direction voulait instaurer des objectifs individuels. Et pour cause ! Son supérieur hiérarchique lui présentait les objectifs en terme de rapidité d’exécution des procédures judiciaires. Autant dire mission impossible. Autrement dit, il voulait le responsabiliser sur l’efficacité de l’administration en général et la justice en particulier.

La fixation des objectifs
Deux démarches peuvent être adoptées. Une démarche descendante où le supérieur hiérarchique détermine les objectifs et les impose à ses collaborateurs, et une démarche descendante où chaque collaborateur soumet à son supérieur hiérarchique des propositions pour approbation. Retenons que plus on implique les salariés dans la fixation des objectifs, plus ils y adhéreront.

Le suivi des réalisations
  La réunion est un bon moyen de suivi des réalisations mais également de promotion de la culture au sein de l’entreprise. Il s’agit de commencer par dresser le bilan des activités passées et tracer les objectifs hebdomadaires, mensuels. La «culture objectif» est une pratique quotidienne. Deux questions sont nécessaires pour avancer: que vais-je faire aujourd’hui? quels résultats dois-je atteindre ? L’entreprise rémunère en effet une performance et non un temps de présence.