Ni primes, ni augmentations cette année !

La crise est là  et bien installée dans notre secteur d’activités ! Dans ma petite entreprise (structure d’une trentaine de personnes) nous la ressentons depuis des mois. Bien sûr, cela a eu un impact sur nos résultats. Nous avons tous beaucoup travaillé mais je ne pourrai accorder ni primes ni augmentations cette année. Notre situation financière ne le permet pas et, de plus, je ne sais pas de quoi demain sera fait.
Je ne sais pas comment l’annoncer à  mon équipe !
Que me conseillez-vous ?

Apparemment, vous n’avez pas le choix. Donc, vous avez raison de prendre cette décision, même si cela risque d’en décevoir plus d’un !
Vous avez su préserver les emplois et c’est déjà une gageure par les temps qui courent.
Aussi, vous devez être convaincu de votre décision car, dans le cas contraire, vous ouvrirez la porte à toutes les sollicitations «exceptionnelles» qui ne manqueront pas de survenir une fois votre annonce faite. Et puis, votre équipe est certainement au courant des difficultés que votre entreprise traverse. Aussi, cette nouvelle ne devrait pas l’étonner.

L’évaluation parfaite
Vous allez enfin pouvoir faire un entretien IDEAL puisqu’il n’aura aucun rapport avec la rémunération. En effet, la plupart du temps, l’entretien qui devrait concerner la performance du collaborateur est tronqué car il comporte une incidence importante sur la sanction financière. Ainsi, nous arrivons parfois à des situations absurdes où, même si évalué et évaluateur sont plus ou moins d’accord sur l’évaluation, ils finissent par rehausser certaines notations pour arriver à une sanction «financière» acceptable.
Dans ce cas, vous allez pouvoir VOUS DIRE LES CHOSES sans TABOU !  Vous serez à l’aise pour relever certains dysfonctionnements (attention, pas d’excès : l’entretien n’est pas une séance de «règlement de comptes») et, ainsi, repartir sur des bases saines.

Préparez votre communication
Cela va être un moment, certes, difficile et c’est pour cela que VOUS DEVEZ LE PREPARER avec soin.Tout d’abord en évitant certains pièges comme ne pas souligner les efforts entrepris en premier lieu ! En effet, vous l’avez dit, votre équipe a «fait beaucoup d’effort». Aussi, il s’agit de ne pas occulter ce point, bien au contraire ! Si vous minimisez ces efforts, vous risqueriez de créer une double frustration. La première de n’avoir pas reconnu l’évidence ( ce qui créera un sentiment d’injustice) et la seconde de ne pas motiver financièrement ces résultats ! Or, aujourd’hui, il s’agit simplement d’une «mauvaise passe» que l’entreprise subit et rien d’autre.
La seconde serait de ne pas donner d’information à votre équipe. Vous ne pouvez vous contenter de dire «ça va mal» sans communiquer quelques chiffres le prouvant. Certes, vous souhaitez peut-être garder confidentielles certaines données, mais votre équipe MERITE d’être informée avec plus de précision !
Aussi, préparez quelques données qui illustreront clairement la situation et appuieront votre message.

Toujours penser à l’avenir
Lorsque le présent est morose il est salutaire de se tourner vers l’avenir ! Aussi, même si la situation est grave aujourd’hui, cela ne veut pas dire que vous ne pouvez donner aucune visibilité à votre équipe. C’est donc à vous de redonner du tonus à votre équipe en préparant ensemble votre plan de bataille pour les mois à venir. Chasse aux coûts, exploration de nouvelles niches, création de nouveaux services à forte valeur ajoutée pour vos clients, nouvelle stratégie commerciale… La liste est longue de ce que vous pourrez évoquer et travailler avec votre équipe pour pouvoir vous annoncer cette fois-ci de bonnes nouvelles dans quelques mois!
A vous de jouer !