Mohamed Tazi : Le digital apporte clairement la souplesse et l’autonomie de formation

Avis de Mohamed Tazi, Directeur de LMS Formation.

Nous avons enregistré une baisse relative de l’activité de formation durant les trois derniers mois avant septembre. Une baisse marquée essentiellement par la réduction des budgets de formation mais aussi par l’arrêt du présentiel durant ces derniers mois.
Ceci étant, nous avons poursuivi notre activité en basculant vers le digital learning qui prend de plus en plus de l’ampleur et qui marque une nouvelle ère dans la personnalisation des parcours de formation.
L’une des grandes tendances de cette année est bien sûr l’approche multi-devices pour la formation digitale. Tout individu peut accéder à des contenus sur son ordinateur, son smartphone ou sa tablette. Tout doit être lu sur n’importe quel appareil et pour n’importe quel système d’exploitation.
Le digital apporte clairement la souplesse et l’autonomie de formation que freine le présentiel. Pour autant, le présentiel ne disparaîtra pas de sitôt.
Aujourd’hui, les parcours en blended learning sont de plus en plus nombreux en entreprise. Ils permettent de lier les avantages de la formation en salle et ceux de la formation digitale. En exploitant les forces de ces deux formats, le blended learning va augmenter l’efficacité de la formation.
Le phygital learning est également une nouvelle tendance qui se développe. Contrairement au blended, le phygital learning (contraction entre physique et digtal), est une combinaison de l’utilisation d’éléments digitaux dans un environnement physique.
La formation alterne les séquences de formation en mode présentiel classique et différentes activités pédagogiques au format digital (mise en situation, serious game, réalité augmentée…).
Nous avons également mis en place des formations sur-mesure en mode digital. On crée des capsules sur mesure pour des entreprises et qui concernent généralement leurs activités ou leurs métiers. On l’a fait pour des entreprises du secteur de l’assurance, l’agroalimentaire ou la sidérurgie.
Quant aux thématiques les plus sollicitées, nous enregistrons un intérêt certain pour les formations soft skills, le leardership, la bureautique ou les langues.
Parmi les thématiques nouvelles liées à cette crise sanitaire, nous avons mis en place des formations sur le télétravail, des thématiques sur les règles de confinement, le management d’équipe à distance, le plan de continuité d’activité, le management de projet à distance ou encore les nouvelles dispositions du code du travail et CNSS.