Mobilité externe : Avis de Mohssine Benzakour, Psychosociologue – enseignant chercheur

Changer d’entreprise, c’est choisir la nouveauté contre la sécurité

Il n’y a pas si longtemps, on considérait le fonctionnariat comme le meilleur positionnement social. Etre fonctionnaire était synonyme de stabilité, de protection, de valorisation… On cherchait les entreprises qui jouissaient d’une bonne couverture sociale ou d’avantages sociaux.
Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Plus on multiplie les expériences, plus on a une perception globale et pertinente des savoirs et métiers de l’entreprise. D’un autre côté, la nouvelle génération de cadres est plus consommatrice d’expériences variées.
Pour revenir à la question de la stabilité professionnelle, je pense que celle-ci peut être dûe à plusieurs facteurs.

D’abord d’ordre social. Parce que souvent changer de structure peut être un projet de famille. Il faut que la personne s’assure que cette opportunité ne va pas gâcher sa vie familiale.

Ensuite, culturellement, on nous a toujours appris à ne pas prendre de risques alors qu’en réalité ne pas en prendre revient à accepter de tomber dans l’immobilisme et l’inertie. L’individu doit apprendre à se prononcer sur des options futures incertaines et opérer des changements dans sa vie. Bien évidemment, la peur du changement est normale. Lorsqu’on quitte une situation que l’on connaît, même inconfortable, pour aller vers une situation inconnu, la réticence va de soi. L’individu doit s’habituer à l’idée qu’il ne peut rien maîtriser de manière certaine et que la réussite est aussi une question d’opportunités, de hasard, de chance et de compromis. Les raisons peuvent également être d’ordre psychologique liées à la personne elle-même: la peur de l’inconnu, la perte de sa zone de confort… Or, quand on change d’entreprise, on ne gagne pas uniquement sur le plan financier mais aussi sur le plan de la confiance en soi car c’est changer d’environnement de travail, de collègues, de façon de travailler… C’est choisir la nouveauté contre la sécurité. Surmonter cette peur est toujours possible à condition de ne pas s’appesantir sur les conséquences : vais-je perdre ces avantages? Est-ce que je risque de le regretter?… C’est une période délicate, génératrice de stress, d’inquiétude… et en même temps de créativité. Il suffit de voir aussi les managers qui se lancent dans l’entrepreunariat. Ils se retrouvent à gérer plusieurs fonctions à la fois lors du démarrage de leur entreprise à savoir le commercial, le financier, le coursier…