L’Institut de régulation et automation Afrique ouvre un centre à  Mohammédia

L’institut est également ouvert à  des stagiaires venant du reste du continent.

L’Institut de régulation et automation (IRA Afrique) a ouvert ses portes à Mohammédia. Il s’agit d’un organisme de formation et de transfert de technologies dont la mission est d’accompagner les entreprises industrielles dans le développement de leurs ressources humaines et de leur savoir-faire dans les métiers du contrôle commande industriel.

Cette initiative découle de la volonté commune de la société d’ingénierie et de conseil aux métiers de l’automatisme et de l’instrumentalisation (CIM d’équipement), la Chambre de commerce et d’industrie du pays d’Arles et de l’Institut de régulation et d’automation.

IRA Afrique aura pour partenaire IRA Arles, qui bénéficie d’une riche et longue expérience de 42 ans en la matière et qui a su développer une expertise dans le domaine industriel tel que l’instrumentation, le contrôle commande avancé, les automatismes, l’électronique, l’électrotechnique ou la régulation. Selon Ahmed El Arja, son DG, «l’objectif est de faire du catalogue proposé un outil de référence dans la formation» dans ces dits domaines. Cet institut, également ouvert à des stagiaires venant du reste du continent, propose ainsi des modules de formation, intra ou inter entreprises -pour des groupes de 8 à 12 personnes en moyenne- de 3 à 5 jours dans différentes expertises pré-citées. Le prix des prestations n’est pas communiqué. L’institut souligne que la tarification peut être personnalisée, mais exige un acompte de 30% à l’inscription.

L’équipe pédagogique est composée de formateurs expérimentés issus de l’IRA d’Arles et de compétences nationales venant des grandes industries nationales ou des grandes écoles et universités.

Outre les formations, l’école propose des ouvrages et documents dans les disciplines précitées.