L’expert-comptable est l’accompagnateur de l’entrepreneur

La création d’une entreprise est un réel investissement qui requiert en amont une étude sur
la faisabilité et la viabilité du projet.
Le recours à  un expert-comptable n’est pas obligatoire mais nécessaire.
Certains documents requièrent des compétences techniques tels que les statuts, d’autres sont plus simplement établis ou complétés.

Se faire aider par un professionnel est le meilleur moyen pour réduire les risques d’échec. Outre le sentiment de sécurité qu’il peut procurer, ses conseils sont précieux pour le montage financier et les aspects juridiques et fiscaux. Un expert-comptable peut jouer ce rôle. Les explications de Zakaria Fahim, directeur associé BDO.

Doit-on systématiquement faire appel à un expert-comptable dès que l’on envisage de créer son entreprise ?
L’avis d’un expert n’a pas de prix. La création d’entreprise ne se réduit pas à la maîtrise du domaine d’activité ou encore moins aux formalités administratives, tout au contraire, elle nécessite une connaissance approfondie du secteur d’activité  sur le plan économique, financier, juridique et comptable.  Un entrepreneur averti sait pertinemment que la création d’une entreprise est un réel investissement qui requiert  en amont une étude sur la faisabilité et la viabilité du projet.  Un entrepreneur averti, convaincu  que l’anticipation est la clé de la réussite, n’hésitera pas à faire appel à un expert-comptable qui l’aidera à construire son projet sur des fondations solides.
Donc, faire appel à un expert-comptable dès que l’on envisage de créer son entreprise n’est pas obligatoire mais un acte de bonne gestion pour gagner du temps, sécuriser son décollage sur des aspects pas toujours correctement appréhendés par les chefs d’entreprises de profil commercial ou technique. L’expert-comptable en tant que médecin de l’entreprise apporte le conseil sur-mesure d’un professionnel avisé et indépendant.

Tous les projets de création d’entreprise nécessitent-ils de recourir à un expert-comptable ?
Je dirai tous. L’expert-comptable apporte ce regard externe neutre, sans passion, capable de challenger l’entrepreneur souvent trop immergé dans le projet pour avoir le recul suffisant sur certains volets au bon timing. Chacun son métier, l’expert-comptable est l’accompagnant de l’entrepreneur et a la capacité de le décharger des activités transverses notamment juridico-comptables et fiscales.

Comment choisir un expert-comptable ?
Nos clients et partenaires sont souvent nos meilleurs prescripteurs. Il est possible aussi de consulter le site de l’ordre des experts-comptables www.oec-maroc.com

Faciles ? Compliquées ? Quelle appérciation faites-vous aujourd’hui des formalités de création ?

Depuis la mise en place des Centres d’investissement régionaux (CRI),  les formalités de création d’entreprises sont passées du fastidieux au plus simple. Les CRI ne cessent d’apporter au quotidien la preuve de leur efficacité dans la création d’entreprise. De par leur  mission, leur organisation et  le système d’information dont ils sont dotés, ils constituent une sorte de hub (NDLR : connexion / mise en relation) des différentes administrations concernées par la création d’entreprises notamment l’administration des impôts, l’Ompic, le tribunal de commerce, l’imprimerie officielle.
Le concept du guichet unique permet la centralisation au niveau du CRI de l’ensemble des formalités depuis l’obtention du certificat négatif, qui peut se faire en ligne, jusqu’à l’immatriculation au registre de commerce.
Par ailleurs, cela passe par la préparation des documents juridiques nécessaires selon la forme juridique de la société à créer : société anonyme (SA), société anonyme à responsabilité limitée (SARL), SNC, SCS, SCA, succursales ou agences de sociétés commerciales dont le siège social est à l’étranger ou encore les Groupements d’intérêt économique.
Pour les personnes physiques, cas de la gérance libre, des succursales ou agences de commerçants ou selon que l’entité a une existence juridique ou non telle que la succursale, les différents documents à fournir sont disponibles sur le site du CRI.
Certains documents requièrent des compétences techniques tels que les statuts, d’autres sont plus simplement établis (attestation de domiciliation par exemple) ou  complétés (le formulaire unique par exemple).