L’Ecole supérieure d’architecture de Casablanca sort ses premiers diplômés

La première promotion de l’Ecole supérieure d’architecture de Casablanca se compose de cinq lauréats.
Entre 30 et 40 étudiants intègrent l’école chaque année.

Ouverte en 2004 avec 14 étudiants, l’Ecole supérieure d’architecture de Casablanca (EAC) vient de sortir ses cinq premiers lauréats.
Le cursus universitaire de l’EAC est conforme aux normes de qualité nationales et internationales. Il est validé par l’Ecole nationale d’architecture (ENA) et confirmé par des audits réguliers réalisés par des experts d’écoles prestigieuses telles que Paris, La Villette ou la Cambre Bruxelles.
L’Etat marocain vient de consolider son soutien à l’EAC par l’intégration de l’Université Hassan II et la société Al Omrane, filiale du ministère de l’habitat, au conseil d’administration de l’école.
Pour accompagner le développement des architectes au Maroc (un déficit de 3 000 architectes), l’Ecole nationale d’architecture (ENA) s’est employée à augmenter sa capacité d’accueil en ouvrant deux nouvelles antennes à Tétouan et Fès, pour un total de 140 places. L’EAC, quant à elle, reçoit plus de 140 candidatures et sélectionne sur concours en moyenne 30 à 40 étudiants chaque année.
Parmi les particularités de l’école figurent l’attribution des bourses pour méritants avec la contribution notamment d’Al Omrane, filiale du ministère de l’habitat et membre du conseil d’administration de l’école. Il y a aussi la mise en place des laboratoires de recherche sur les thèmes de la métropolisation, la construction métallique, le développement durable, le patrimoine, un atelier spécialisé dans le développement durable à partir de la 4e année ainsi qu’un département de recherche qui s’enrichit d’une cellule expérimentale sur des programmes de logements économiques.

Une distinction lors du Forum de Holcim International 2010

Rappelons que les étudiants de l’école se sont distingués lors du 3e Forum de Holcim International 2010 qui s’est tenu du 14 au 17 avril à l’Universidad Iberoamericana au Mexique.
Près de 270 participants de 39 pays, dont 5 représentants de l’EAC ont examiné de nouvelles approches «Re-inventing Construction».
Chaque université a présenté trois projets. Sur les 21 concurrents l’équipe de l’EAC s’est classée deuxième, après l’Ecole de Zurich et devant l’Université de Sao-Paulo (Brésil) et MIT de Boston (Etats-Unis). L’objectif de la compétition est d’encourager le développement durable qui repose sur 3 piliers majeurs : l’environnement, l’économie et le social.
Première école privée d’architecture au Maroc créée à la demande du gouvernement et par des architectes de renom, l’EAC est ainsi en train de se faire une notoriété sur la place.