Le savoir-être et le savoir-faire digital sont aujourd’hui plus que nécessaires

Avis de Oussama Choubai, DG de Digitancy, agence de transformation digitale.

Le caractère brusque et conjoncturel de la crise sanitaire dans plusieurs secteurs a suscité une réaction massive des entreprises qui ont investi des solutions digitales à grande échelle pour assurer leur continuité.
Malgré les enseignements du confinement, les inégalités liées au numérique demeurent toujours présentes et il faut dire que les entreprises marocaines, selon leurs tailles, secteurs d’activités et cultures ont abordé leurs transformations digitales avec des dynamiques bien diverses.
Si beaucoup d’entre elles se sont adaptées pour généraliser le télétravail (équipement/outillage, support collaborateurs, avec gestion cybersécurité et maintenance de l’infrastructure IT), et garantir une continuité opérationnelle par l’adaptation digitalisée de processus critiques, d’autres en revanche ont accéléré le processus de transformation digitale, doublé les efforts d’acculturation et de formation au digital en interne et de transformation des modes et méthodes de travail, et pourquoi pas accélérer la transformation, par l’innovation digitale au service de la société, au service de la performance de l’entreprise, au service de l’environnement de travail, par l’implication des collaborateurs, et l’investissement digital.
Force est de constater également que quasiment aucun domaine d’activité n’échappe à la digitalisation. Même les professions les plus traditionnelles s’y mettent. Il s’agit donc pour les dirigeants comme les collaborateurs de bien saisir le coche, et de mesurer toute l’importance que revêt l’inscription dans une stratégie digitale. De ce fait, tout individu en entreprise doit monter en compétences, principalement dans le digital. Dans beaucoup de cas, l’insuffisance des compétences numériques constitue un obstacle majeur à la transformation digitale des entreprises. Dans un monde de plus en plus digitalisé, ces compétences représentent la clé de l’innovation et de la productivité d’une entreprise et de ses salariés. Il est donc plus que jamais important de développer les compétences des salariés afin d’éviter qu’un écart se creuse entre ces dernières et les besoins de l’entreprise.
Aujourd’hui, on parle beaucoup de savoir-être et savoir-faire digital et cette transformation digitale ne peut être réussie que si l’ensemble des collaborateurs s’implique dans les changements liés à cette numérisation. C’est une démarche incrémentale et interactive. Elle est co-construite avec les collaborateurs à tous les échelons parce que c’est grâce à la remontée des informations qu’une stratégie de digitalisation peut être déployée.