Le lobbying, une pratique démocratique ?

Selon la définition traditionnelle, le lobby est «une structure organisée pour défendre les intérêts d’un groupe donné». Cette définition complétée des références cinématographiques et littéraires du lobbyiste sournois, en costume cravate et attaché-case, contribue définitivement à  véhiculer une image caricaturiste de cette institution

Selon la définition traditionnelle, le lobby est «une structure organisée pour défendre les intérêts d’un groupe donné». Cette définition complétée des références cinématographiques et littéraires du lobbyiste sournois, en costume cravate et attaché-case, contribue définitivement à véhiculer une image caricaturiste de cette institution. Métier d’influence et de diplomatie, les lobbyistes ont souvent été perçus comme les défenseurs d’intérêts mercantiles particuliers au détriment de l’intérêt général. Alors qu’en est-il réellement ? Suffit-il d’un bon carnet d’adresses ? Combien coûte une action de lobbying ? Les entreprises sont-elles les seules à avoir recours à cette pratique ?

Marie-Laure Daridan et Aristide Luneau, auteurs de cet ouvrage, apportent un témoignage édifiant et incontournable sur cette profession qui a décidément très mauvaise presse de nos jours.
Ainsi, les auteurs mettent en lumière les caractéristiques de cette pratique qui contribue grandement à l’exercice démocratique dans nos sociétés contemporaines, notamment en apportant de l’information essentielle aux responsables publics.

Dans un style limpide et concis, cet ouvrage apporte un éclairage indispensable pour bien comprendre la pratique de l’influence en démocratie.

«Lobbying», Marie-Laure Daridan et Aristide Luneau, éditions Pearson, 215 pages, 340 DH.