Le cabinet Diorh lance la troisième édition de l’enquête RH

Plus de 150 entreprises seront sondées

La fonction sera étudiée dans toutes
ses composantes à  savoir la formation, le recrutement, la politique RH, la gestion
et le développement, la communication…

Après celles de 2001 et 2004, le cabinet Diorh lance sa troisième enquête ressources humaines. Comme les autres, elle vise à  mettre à  la disposition des professionnels RH une base de données sur les pratiques et politiques RH au Maroc. Pour les responsables de l’enquête, celle-ci, moins orientée outils, sera axée sur des aspects plus stratégiques avec une meilleure analyse de la qualité de la gestion RH. Pour Essaà¯d Bellal, DG de Diorh, «il s’agit de répondre aux nouvelles préoccupations des DRH comme les compétences et la rareté des profils, l’inflation des salaires…».

Pour lui, la fonction RH semble rattraper son retard et devoir assumer son rôle avec plus de reconnaissance et de moyens après avoir pris beaucoup de temps à  s’introduire au sein de nos entreprises. C’est depuis peu qu’elle est devenue stratégique et a un véritable impact sur la performance de l’entreprise. Les responsables de Diorh estiment que de telles enquêtes sont de plus en plus utiles pour comprendre les tendances, les évolutions et les pratiques de la fonction RH, pour les situer les unes par rapport aux autres, et pour anticiper les orientations et les évolutions de la fonction.
L’étude aboutira à  la définition d’indicateurs RH communs à  toutes les entreprises qui leur seront utiles pour le benchmark.

Autre point important : l’enquête mettra en évidence le degré d’implication du top management dans la gestion des ressources humaines de leur société.

Les résultats seront disponibles à  la fin de l’année 2008
Pour atteindre ces objectifs, les responsables tablent sur la participation de près de 150 entreprises, contre 105 en 2004 et 84 en 2001.
Entre autres secteurs d’activité couverts : textile, banque, assurance et finance, pharmacie et cosmétique, tourisme, hôtellerie et restauration, électricité, électronique et câblage, communication, télécommunications, centres d’appels et offshoring, BTP, infrastructures et immobilier, mines, hydrocarbures, chimie et plasturgie, agroalimentaire, produits de grande consommation et distribution bois papier et emballage… Outre les entreprises situées sur l’axe Casablanca-Rabat, il est prévu de sonder des entreprises de la région Nord et Sud pour couvrir une portion plus large du territoire national.
Par ailleurs, la fonction RH sera étudiée dans toutes ses composantes, à  savoir la formation, le recrutement, la politique RH, la gestion et le développement des RH, la communication et le social ainsi que les dispositions légales.

L’enquête devrait être disponible vers la fin de l’année 2008.
Rappelons que l’édition de 2004 avait porté sur un échantillon de 105 entreprises dont 44 nationales et 61 multinationales. Au total, ces entreprises emploient 102 000 personnes. Par catégorie, les PME (moins de 300 personnes) ont constitué 45,7% de l’échantillon, les GPME (entre 301 et 800 personnes) 27,6%, les grandes entreprises (entre 801 et 3 000 personnes) 20%, et les TGE (plus de 3 000 personnes) 6,7%.