la sophrologie

Un moyen de ne plus broyer du noir

La sophrologie est classée parmi les médecines parallèles. Initiée par Alfonso Caycedo, neuropsychiatre qui a passé deux années en Inde pour y rencontrer des maà®tres indiens, c’est une approche scientifique du yoga, et un cadre normalisé de mise en harmonie de la conscience. Le sujet développe les éléments positifs du passé, du présent et de l’avenir, apprend à  penser positivement, en un mot chasse la négativité. Il devient donc plus réaliste et plus efficace dans son action.

En théorie sophrologique, il existe trois états de conscience : la veille, le sommeil et la relaxation. Dans ce dernier état, le corps se régénère et le mental s’apaise. Il faut d’abord entrer dans ce stade. Là , 10 à  15 minutes équivalent à  une nuit de sommeil. Les sportifs de haut niveau utilisent cette méthode pour se libérer des courbatures. Les applications sont multiples : obstétrique, gestion du stress, du poids, des phobies, de la douleur, des troubles psychosomatiques, des troubles du sommeil …

Chaque objectif a cependant des exercices appropriés qui peuvent être accomplis chez soi. Par exemple, pour négocier, il faut avoir une pensée positive. Croire en ce qu’on fait pour convaincre autrui, trouver des réponses à  ses réticences, des arguments, des plans de rechange. Bref, par une pensée positive, il est possible de se mettre à  la place de l’autre et de véritablement avoir une approche win/win.

Toutefois, l’utilisation de la sophrologie dans le but d’améliorer le mental de sportifs ou d’hommes publics a pu être confondue avec des procédés condamnables utilisés par certaines sectes. C’est la raison pour laquelle la profession est très structurée et met en garde contre ces déviances. La Fédération Alfonso Caycedo délivre un master en sophrologie Caycédienne après deux années d’études dans des centres agréés. Certaines pratiques cliniques sont réservées aux professionnels de la santé. Elles sont prisées par des paramédicaux en complément d’autres soins. Les degrés supérieurs, quant à  eux, au nombre de 5 à  12, sont étalés sur deux ans. On les acquiert auprès de l’Université mondiale de sophrologie d’Andorre. Au Maroc, il existe quelques praticiens.

Avis d’expert
«L’excellence fonctionne par mimétisme»

«Les gens ne savent pas que le changement est possible ; il faut se débarrasser du fatalisme. Pour formuler des objectifs, on ne doit pas se contenter de vÅ“ux pieux, mais adopter une approche structurée et définir une stratégie exprimée en terme d’action. Cela répond aux questions : qui ? quoi ? comment ? pourquoi ? o๠? combien ? quand ? Tout réside dans la formulation. Ainsi, une communication basée sur la prohibition induit une négativité dans la réflexion. C’est courant dans les mentalités. Par exemple, dans une entreprise, on recherche souvent des responsables à  punir au lieu de trouver des solutions aux problèmes. L’excellence fonctionne par mimétisme. On reprend les pratiques qui fonctionnent le mieux et on se les applique à  soi. Seulement, pour maintenir l’excellence, il faut se projeter dans l’avenir, qui est incertain, et s’adapter en conséquence. Même si un chemin est clairement tracé, il est possible de changer notre programme en adoptant de bonnes habitudes qui nous permettent d’arriver au bout.»

Mohammed Lahmima Psychologue, coach, sophrologue…