La Reconnaissance au Travail : Avis de Rachid Faik, Coach – consultant formateur

L’intégrité, l’implication, la créativité et l’effort n’ont pas besoin d’être reconnus par de l’argent.

Il y a plusieurs façons d’exprimer la reconnaissance: on peut le faire de manière verbale ou non verbale.

Etre sincère, assertive et authentique sont des ingrédients qui rendent l’expression de la reconnaissance efficace. Elle l’est encore plus lorsque ses différentes formes sont combinées: la reconnaissance des personnes, la reconnaissance du travail (résultats & efforts),  reconnaître les compétences…

Parmi les exemples de gestes de reconnaissance essentiels, on peut citer le fait de prendre des nouvelles des uns et des autres, de consulter les employés, permettre un aménagement des horaires de travail ou de proposer des programmes de formation.

La reconnaissance peut également être exprimée par des commentaires sur les qualités professionnelles, l’invitation à présenter des travaux de qualité en comité de direction, la mise en valeur des innovations…

Remerciement pour un travail de bonne facture, applaudissements lors d’une réunion pour relever l’effort investi dans un projet, lettre personnalisée pour souligner le courage et la ténacité dans des conditions adverses… sont aussi des leviers importants.

En gros, des valeurs comme l’intégrité, l’implication, la créativité et l’effort fourni n’ont pas besoin d’être reconnus par de l’argent.

Depuis que j’ai commencé mon activité de coach consultant en 2011, j’ai accompagné plusieurs structures, aussi bien publiques que privées, dans leur projet de restructuration, de transformation et de développement de compétence individuelles et collectives. Et à chaque consultation, le sujet de la reconnaissance, sous toutes ses formes, émerge dans les discussions. Très souvent, les pratiques des entreprises sont jugées défaillantes.

La grande majorité des études scientifiques appuient l’idée que le besoin de reconnaissance est éprouvé par une part importante des employés, quel que soit le statut ou le secteur économique. La reconnaissance au travail est un élément essentiel pour préserver et construire l’identité des individus, donner un sens à leur travail, favoriser leur développement et contribuer à leur santé et à leur bien-être.

La reconnaissance est d’abord une réaction constructive dans le sens où elle crée un lien à la fois personnalisé, spécifique et à court terme.

Elle s’exprime dans les rapports humains au quotidien. Il s’agit aussi d’un jugement porté sur la contribution personnelle de quelqu’un à un projet, sur ses pratiques professionnelles (reconnaissance de la pratique de travail), ainsi que sur l’engagement personnel et la mobilisation collective (reconnaissance de l’investissement dans le travail). La reconnaissance consiste en une célébration des résultats produits par les employés et valorisés par l’organisation (reconnaissance des résultats). Les preuves de reconnaissance doivent être exhibées de manière régulière ou ponctuelle, avec des manifestations formelles ou informelles, individuelles ou collectives, privées ou publiques, monétaires ou non.