Entretiens d’embauche : ce que les DRH reprochent aux candidats

Manque de préparation, retards aux RDV, pas d’informations sur l’entreprise…, les recruteurs peuvent parfois être exaspérés par les mauvaises attitudes des candidats n Certains comportements peuvent être éliminatoires d’office.

Certains entretiens d’embauche peuvent laisser les recruteurs perplexes. Retards aux RDV, venir sans rien savoir sur l’entreprise, se montrer agressif ou arrogant, n’avoir aucune question à poser, donner des réponses floues, ou parler de façon mystérieuse… plusieurs impairs peuvent être commis par les candidats lors de ces rencontres. Pour les DRH et autres recruteurs, les anecdotes sur le sujet sont drôles, parfois pathétiques quant aux comportements des candidats. Par exemple, les retards sont légion. Un recruteur exaspéré par ces agissements évoque que, parfois, les candidats se décommandent des rendez-vous sans avertir à l’avance.

Autre comportement néfaste, le manque de préparation. «Certains candidats confondent très souvent les noms des entreprises, leur activité ou encore les postes. Ce qui ne laisse pas présager la suite de l’entretien», confirme pour sa part un autre recruteur. Et de continuer qu’il faut éviter les excès surtout en matière de code vestimentaire ou d’apparence. Le fait d’étaler sa clé de voiture, son téléphone ou son costume cravate dernier cri n’a rien de professionnel. Un entretien d’embauche «n’a rien à voir avec un rendez-vous galant».

Difficile de se défaire d’une mauvaise première impression

Des faux-pas que les candidats peuvent regretter, sachant que pour un recruteur, il est difficile de se défaire d’une mauvaise première impression. Il faut savoir qu’un entretien débute des l’entrée dans l’entreprise : un candidat mal poli ou en retard sera automatiquement catalogué sans gêne.

«Les entretiens d’embauche sont souvent des moments déstabilisants et difficiles à vivre pour la plupart des candidats quel que soit leur âge, notamment lors des 5 premières minutes de l’échange. Cette crainte de mal faire, de laisser une mauvaise impression, de rater l’opportunité…», constate Taha Dhrorhi, DRH au sein d’un grand groupe de conseil.

Même si certains comportements sont éliminatoires, pour Asmaa Tazi, DRH de Lesieur Cristal, «éliminer impulsivement un candidat sans aucune base factuelle (Inadéquation poste / profil), n’est pas dans l’ADN d’un recruteur. En revanche, il faut faire preuve de professionnalisme, de bienveillance et d’empathie quand il le faut».

Entretiens d’embauche : Avis de Taha DRHORHI, DRH
Entretiens d’embauche : Avis de Taha DRHORHI, DRH

 

Entretiens d’embauche : Questions à Asmaa Tazi, DRH de Lesieur Cristal
Entretiens d’embauche : Questions à Asmaa Tazi, DRH de Lesieur Cristal

 

Entretiens d’embauche : Avis de Loufia Akki, DRH de L'Oréal
Entretiens d’embauche : Avis de Loufia Akki, DRH de L’Oréal