Enquête : les femmes de plus en plus avantagées dans la recherche d’un emploi

Novojob, plate-forme de recrutement, vient de mener un sondage sur les perceptions des femmes sur les difficultés rencontrées dans leur recherche d’emploi, ainsi que sur leurs perspectives d’évolution au sein des entreprises.

Intituléé «Femmes & carrières professionnelles», l’étude du portail a ciblé 1000 femmes marocaines actives dont 32% sont des jeunes diplômées. Cette étude a également été menée dans trois autres pays où est implantée la plate-forme, à savoir l’Algérie, la Côte d’Ivoire et le Bénin.

Parmi ses principales conclusions, 73% se déclarent insatisfaites de leurs conditions de travail, même si elles jugent à 82% que la situation professionnelle des femmes s’est globalement améliorée. En parallèle, 57% des sondées ont évoqué l’évolution professionnelle comme critères prioritaires dans le choix d’un nouvel emploi. «Les femmes consacrent encore aujourd’hui beaucoup plus de temps que les hommes à la parentalité ou aux responsabilités familiales. En revanche, ces obligations ne les empêchent pas de chercher une évolution de carrière dans une quête d’épanouissement, afin de trouver et donner du sens à ce qui les anime», souligne Riadh Azibi, Country Manager de Novojob Maroc.

Une nette évolution de la présence des femmes dans le top management

L’enquête montre que 77% de l’échantillon estime qu’il existe aujourd’hui une certaine équité entre les hommes et les femmes, voire un avantage pour les femmes dans la recherche d’emploi. Selon la même source, «de plus en plus d’organisations ont compris l’importance de la participation des femmes dans le développement de l’économie nationale. La recherche d’emploi s’en trouve certainement plus équitable dans certains domaines. Cela se traduit également par une nette évolution de la présence des femmes dans le top management des entreprises, brisant ainsi le plafond de verre à la faveur de leurs efforts et sacrifices».

Enfin, 42%des sondées estiment que la culture et la mentalité dans la société marocaine en général freinent l’évolution de carrière et l’épanouissement professionnel de la femme.

B.M.