Elias El Mehdi : Nous avons opté pour une méthode de travail smart afin de maintenir un niveau de performance acceptable

Avis de Elias El Mehdi, DG d’AUTOMEKANIKA Tanger Agent du groupe Renault.

En adoptant une stratégie d’urgence, nous avons relancé le processus de transition et de développement qui s’est retardé –activité oblige- en période de confinement en réduisant l’effectif tout en maintenant la performance correspondante avec les professionnels du transport médical, transport personnel, la grande distribution agroalimentaire et pharmaceutique. Une performance maintenue par la réorientation de nos axes stratégiques qui sont subdivisées en deux grandes visions, une économique d’autant qu’on a morcelé notre activité de vente de véhicules neufs et leur réparation selon les besoins manifestés au cours du confinement par nos clients, à savoir qu’on a opté pour des services de proximité afin de faciliter le recours au service après-vente, un convoyeur se chargerait de transporter les dites voitures pour réparation afin de réduire les déplacements des citoyens. Aussi bien la partie commerciale et la vente des VN ont connu une personnalisation de nos offres de ventes afin qu’elle réponde aux attentes de nos clients et plus précisément des domaines qui sont restés actifs, à savoir le domaine de la santé, l’agroalimentaire et le transport du personnel en cette période particulière.
Une performance économique est certainement bénéfique pour l’entreprise mais surtout il ne faut pas négliger l’aspect humain qui est une priorité. AUTOMEKANIKA en tant qu’agent du groupe Renault Maroc à Tanger, a contribué à la mise à disposition d’un ensemble de services destinés aux forces mobilisées sur le terrain afin de soutenir l’effort national pour venir à bout de la crise sanitaire. Il faut dire aussi que le diagnostic établi entre les six premiers mois de cette année et l’année précédente, montre une baisse remarquable du chiffre d’affaires qui est justifié par la crise sanitaire. D’ailleurs, selon les chiffres publiés par la Confédération marocaine de la TPE-PME, 81% des entreprises interrogées sont en arrêt total, alors que les 19% restantes sont en arrêt partiel.
De ce fait, AUTOMEKANIKA a opté pour une méthode de travail smart et cohérente avec ce que le monde vivait aujourd’hui, et afin de maintenir un niveau de performance acceptable qui permettra à notre entreprise de gérer ses charges et honorer ses engagements envers ses fournisseurs à travers des politiques de trésorerie réduites.
En ce qui concerne la gestion des ressources humaines et contrairement à la tendance des entreprises marocaines, nous avons gardé l’ensemble des équipes et sans aucune réduction de leurs salaires. Certes, une bonne partie de salariés a passé par un arrêt momentané et a profité de la couverture de la CNSS (remboursement Covid-19). Cette gestion a été assurée par une stratégie appliquée sur plusieurs phases. Premièrement, la réduction provisoire des effectifs durant le confinement intégrale en suivant les dispositifs recommandés par les autorités, ensuite une phase du déconfinement partiel et progressif qui se caractérisait par la récupération des effectifs, tout en respectant les mesures de sécurité nécessaires, et en dernière phase la récupération totale de l’effectif global.
En revanche, un projet de développement sur la région de Tanger et un élargissement de notre activité en collaboration avec notre partenaire principale RENAULT, qui est en cours d’exécution, va nous permettre d’envisager des recrutements futurs importants à partir du mois de septembre prochain afin de suivre les objectifs stratégiques de notre entreprise.
Côté finances, AUTOMEKANIKA RENAULT a eu recours aux banques pour réaliser une relance mais le projet est toujours en phase de réflexion.
L’avenir est aujourd’hui incertain ! La hiérarchie opère un changement stratégique à notre niveau avec pour objectif le maintien des équipes de travail. Certes, le projet a pris une tendance plus lente que ce qui était planifié en raison des circonstances actuelles. Mais, heureusement, l’activité respire encore une fois petit à petit.