Développement personnel : Avis de Hanane Ait Assa, DG du cabinet NGH Developpement

Je me suis intéressée surtout à un module de communication non violente qui m’a permise d’exprimer clairement aux autres ce qui satisfait mes besoins, en évitant tout propos ou acte qui impliqueraient une critique. En résumé, un point fort de la CNV consiste à veiller à la satisfaction de ses besoins en se souciant de ceux des autres.

J’ai poursuivi une formation en PNL en 2014. A l’époque, j’avais pris conscience de me remettre en question surtout en matière de relations avec autrui. J’avais pour difficulté d’émettre des jugements quand la communication passait mal avec autrui. Et donc, j’étais souvent dans une situation de défense ou de rejet.

La PNL m’a permis notamment d’entamer une transformation de soi qui s’intéresse à nos réactions plutôt qu’aux origines de nos comportements. Elle privilégie le comment au pourquoi, propose une grille d’observation pour améliorer la perception que nous avons de nous-mêmes et des autres. Elle permet également de se fixer des objectifs et de les réaliser. La clé réside dans le langage et l’utilisation que chacun de nous fait de ses cinq sens et de son corps. Son but : permettre de programmer et reproduire ses propres modèles de réussite.

Je me suis intéressée surtout à un module de communication non violente qui m’a permise d’exprimer clairement aux autres ce qui satisfait mes besoins, en évitant tout propos ou acte qui impliqueraient une critique.

En résulé, un point fort de la CNV consiste à veiller à la satisfaction de ses besoins en se soucier de ceux des autres. Parce que nous avons été créés par la même énergie et faisons partie d’un même système. Les besoins de l’autre sont aussi importants que les miens.

Bien évidemment, à l’époque, j’avais effectué des recherches avant d’entamer la formation. J’avais quelques notions de base sur le développement personnel et ses techniques durant mes études académiques.

De même que j’ai poursuivi mes recherches à travers les écrits de certains spécialistes du monde entier. Ceci dit, avant d’entamer une formation ou un parcours de développement personnel, il faut se renseigner sur la qualité de l’intervenant.

J’ai vécu une mauvaise expérience avec un expert étranger qui ne connaissait pas la culture locale.

Il est vrai que les formations se multiplient d’année en année. Cela relève d’un besoin et d’une dynamique.

Sans pour autant les évaluer, je dirais qu’il faut rester vigilant sur l’approche pédagogique car ces formations doivent avant tout apprendre aux participants d’acquérir la posture et les compétences nécessaires. Le développement personnel est un travail de tous les jours.