Des carrières gérées à  la tête du client !

Je pensais que ce qui m’arrive ne se passait qu’au sein des entreprises peu structurées avec un management à l’ancienne. Mais, alors que je travaille dans une grande entreprise, je constate que c’est la même chose : la gestion de carrière se fait «à la tête du client» ! Un exemple ? J’ai vu des personnes promues alors qu’elles n’étaient pas à la hauteur du poste, simplement parce qu’elles étaient proches du DG. D’ailleurs, le DRH n’est là que pour la façade, c’est le boss qui décide de tout ! Je considère ne pas avoir besoin de faire «ami-ami» avec le boss pour avoir une promotion : seuls les résultats comptent ! Que me conseillez-vous ?
j.g.
casablanca

Validez vos informations. Lorsqu’on n’obtient pas le poste que l’on souhaite, il est humain de chercher – et de trouver ! – des raisons subjectives à cela. Est-ce parce que votre directeur s’entend bien avec une personne qu’il l’a promue ? Est-ce SEULEMENT pour cela? Le facteur sympathie est indéniable, surtout lorsqu’il s’agit d’un poste de haut niveau, puisque le directeur sera appelé à travailler souvent avec ce responsable. Si vous décidez que la nomination a été faite sur la seule base de l’amitié, vous risquez de ne jamais connaître les autres raisons qui font qu’une personne obtient une promotion. En voici quelques-unes :
Etes-vous réellement autonome ?
Etes-vous autonome ? La plupart des professionnels répondent OUI ! Soyons plus précis dans notre question : êtes-vous autonome en matière de moral – baissez-vous les bras facilement – ou avez-vous besoin de reconnaissance et de félicitations pour avancer ? Savez-vous relever les défis les plus difficiles ? Savez-vous prendre en main vos journées en vous concentrant sur les bons dossiers ? Savez-vous mettre en place un plan d’action détaillé pour atteindre vos objectifs ? Savez-vous réguler vos émotions et celles de vos collaborateurs ?
Comment gérez-vous votre équipe ?
Savez-vous obtenir le meilleur de votre équipe ? Déléguez-vous un maximum de responsabilités ?
Avez-vous su faire PROGRESSER vos équipes ? Quel est votre taux de turn-over ? Quel est le climat social de votre département ?
Savez-vous transférer un savoir rapidement et efficacement ? Si vous répondez oui à ces questions, alors vous êtes un vrai gestionnaire d’équipe. Mais pensez tout de même à valider cette perception en posant la question à vos collaborateurs.
Maîtrisez-vous votre métier ?
Connaissez-vous tous les dossiers de votre département, les procédures, le métier ? Vous devez valider une expertise précise qui fera que votre apport sera unique. Si ce n’est pas le cas et si vous êtes trop généraliste, il est peut-être temps de vous spécialiser dans un de vos domaines de prédilection. Pour cela, optez pour une formation à long terme, de nombreux choix s’offrent à vous aujourd’hui.
apprenez à communiquer
Le savoir-faire est indispensable, mais que serait-il sans le faire-savoir ? Aussi, que cela soit lors de réunions plénières, d’échanges lors d’une soirée ou d’une conférence, vous devez être à même de représenter pleinement votre entreprise. Pour cela, savoir créer, développer et pérenniser un réseau relationnel est indispensable. Cela nécessite beaucoup de disponibilité et encore plus de flexibilité.
Enfin, n’oubliez pas que votre patron a besoin de connaître toutes ces facettes de votre personnalité afin de décider s’il peut vous accorder ce type de poste. Peut-être que ce que vous appelez «faire ami-ami» signifie simplement mieux faire connaître et apprécier la partie immergée de l’ «iceberg de vos compétences», celle qu’on ne peut raisonnablement détecter autour d’une table de réunion !
A vous de jouer !
Yasmina Chbani
Formatrice certifiée Dale Carnegie Maroc.