Crédit du Maroc : accord sur les revendications du personnel

L’accord porte sur une dizaine de points dont l’essentiel est d’ordre financier.

Le Crédit du Maroc et les représentants de son personnel sont parvenus à un accord sur le cahier revendicatif interne. Cet accord qui porte sur une dizaine de points dont l’essentiel est d’ordre financier, «confirme la volonté d’améliorer la politique sociale, visant l’épanouissement du capital humain», explique la banque.

D’abord elle a accepté d’assouplir les conditions de crédit. C’est ainsi que pour le crédit personnel, la durée de remboursement est portée de 36 à 60 mois et pour la consolidation, il est de 84 mois au lieu de 60 précédemment.

Le taux débiteur du compte chèque est réduit d’un point, à 6%, et le montant de l’avance Aid Al Adha passe de 2 000 à 2 350 DH. Pour le mariage et les naissances, un effort financier a également été fait par la banque qui versera une prime, respectivement, de 500 et 1 000 DH.

Les collaborateurs qui font valoir leurs droits à la retraite, s’ils ont une ancienneté de 30 à 34 ans, bénéficient d’une augmentation d’un demi-mois de leur prime de départ porté de 3,5 à 4 mois. En outre, les retraités vont désormais bénéficier des mêmes conditions de taux de crédit personnel que celles qui sont appliquées aux collaborateurs actifs.

De plus, la prime de pèlerinage est fixée à 20 000 DH et l’ancienneté requise pour y avoir droit n’est plus que de 17 ans au lieu de 18. Le montant de l’allocation décès passe de 5 000 à 10 000 DH en cas de décès d’un descendant, et de 10 000 à 20 000 DH, s’il s’agit du collaborateur.

Enfin, pour les vacances, les salariés auront plus de possibilités de profiter du patrimoine immobilier de la banque qui annonce l’acquisition de nouveaux logements dédiés à cet effet.