Création d’entreprise : Questions à  Fatim-Zahra Oukacha, DG de CEED Maroc

« Les porteurs de projets peuvent bénéficier du large réseau de Ceed Grow au Maroc. »

La Vie éco : Vous êtes membre d’une organisation non gouvernementale américaine, quel bilan tirez-vous de votre première année d’existence ?

Effectivement, CEED Maroc (Centre of Entrepreunarial and Executive development) a été lancé il y a un an, et, depuis, que de chemin parcouru !
Nous avons commencé par lancer CEED Grow, un programme d’accompagnement basé sur la formation, le mentoring et le networking destiné aux entrepreneurs qui ont déjà lancé leurs entreprises (TPE et PME). Déjà, plus de 50 entrepreneurs marocains ont été accompagnés. Ils ont suivi 10 séances de formation chacun, ont été mis en relation avec des mentors qui ont pu leur montrer la voie du développement de leurs entreprises, et ont bénéficié du large réseau de CEED au Maroc et à l’international. Ils ont pu saisir des opportunités d’affaires entre eux et avec les membres du réseau, ils ont changé leurs visions de l’entreprise grâce à leurs mentors, ont découvert des nouvelles tendances du management grâce aux formateurs exceptionnels de l’organisation, se sont ouverts à l’international grâce aux événements, à notre réseau à l’international et aux voyages de prospection organisés par CEED Maroc. Bref, ils ont travaillé dur pour développer leurs entreprises, et le résultat n’a pas tardé à se faire sentir. Le programme a connu un grand succès en 2013, tous les mois de nouveaux entrepreneurs rejoignent notre réseau pour faire grandir leurs entreprises.
Nous avons également lancé CEED Go-To-Market, un programme d’accompagnement basé également sur la formation, le mentoring et le networking, qui s’adresse aux porteurs de projets désirant lancer des entreprises. Nous avons reçu plus de 200 candidatures pour en sélectionner 20. Ceux-ci ont bénéficié de 6 séances de formation, ont été suivis par leurs mentors et ont été mis en relation avec des clients, partenaires et investisseurs potentiels. La première édition du programme CEED Go-To-Market se terminera à la fin de cette année. La compétition pour la deuxième édition est déjà lancée sur les réseaux sociaux. Nous espérons que cette édition aura encore plus de succès que la première.
En parallèle avec nos programmes, nous avons également été très actifs dans le développement de l’écosystème entrepreneurial durant toute l’année, à travers l’organisation de plusieurs activités, notamment l’organisation du Global Entrepreneurship Week en novembre 2013, que nous avons réalisé grâce à la contribution de plus de 40 partenaires marocains et internationaux. Grâce à cette manifestation, plus de 2 000 jeunes Marocains ont pu participer à plus de 50 activités qui ont été organisées partout au Maroc.
 
Peut-on avoir une typologie des personnes accompagnées (sexe, domaine d’activité…) ?

n Les entrepreneurs de CEED sont des femmes et des hommes à la tête de TPE ou de PME créés depuis plus d’un an (25% de femmes entrepreneurs à CEED). Ils ont en moyenne 33 ans, réalisent un chiffre d’affaires moyen de 5 millions de dirhams, emploient en moyenne 15 salariés, opèrent dans tous les secteurs (de l’agriculture aux nouvelles technologies de l’information, en passant par les cosmétiques, les produits du terroir, la mode, le recrutement, la formation, les SIRH, le marketing, le web marketing, l’énergie, la géolocalisation, l‘hygiène, la sécurité…), et proposent leurs produits et services au Maroc et à l’étranger.

Vu la diversité des structures d’aide à la création d’entreprise, quelle est la particularité de votre organisation ?

Nous travaillons main dans la main avec nombre d’autres structures d’accompagnement des entrepreneurs (privées et étatiques), et nous nous efforçons de développer ensemble un écosystème propice à la création d’entreprises. Nous ne sommes donc pas dans une logique de concurrence entre programmes d’accompagnement mais plutôt dans une logique de complémentarité.
La grande particularité de CEED c’est qu’il propose un accompagnement des entrepreneurs par des entrepreneurs. Les formateurs, les mentors et tous les membres de CEED sont des entrepreneurs, ce qui enrichit considérablement la qualité des échanges.
Par ailleurs, CEED vient avec des programmes bien structurés, notamment le programme CEED Grow et le programme CEED Go-To-Market. Ces programmes ont été expérimentés dans plus de 10 autres pays à économie émergente, y ont fait leurs preuves, et sont en train de faire leurs preuves au Maroc.