Coaching au Maroc : Avis de Mahdi Mouatassime, DG du cabinet Emway

« Le coaching m’a permis de développer mon savoir-être »

Au Maroc, le coaching a dépassé l’effet de mode et commence à être perçu comme un investissement profitable à l’individu et à l’entreprise. Cependant, il ne pourra véritablement percer que lorsque les processus d’évaluation seront bien mûrs car, en général, une démarche coaching intervient à la suite d’une évaluation d’un collaborateur et de la définition des points à améliorer dans le but de réaliser un objectif professionnel donné.
Moi-même j’ai été amené à entreprendre une formation en développement personnel après avoir acquis plus de 23 ans d’expérience en tant que manager, notamment en tant que directeur des ressources humaines mais aussi manager d’une unité de production.

Par ce biais, j’ai voulu donner une nouvelle orientation à ma carrière. J’avais l’expérience mais pas le savoir-être nécessaire pour accompagner les managers dans leur développement. C’est pourquoi j’ai opté pour une formation nord-américaine où j’étais intéressé par la qualité des formations et surtout la richesse des intervenants. La diversité des styles des coachs m’a justement appris à forger mes compétences. Ce sont pas moins de 10 coachs internationaux qui interviennent dans cette formation.

J’ai par la suite opté pour une certification en programmation neuro-linguistique (PNL) qui semble à mes yeux l’une des principales disciplines pour exceller dans le coaching. Le souci majeur d’un coach est d’installer un bon rapport avec ses coachés. C’est pourquoi j’ai beaucoup travaillé sur la communication. La PNL nous apprend à développer l’écoute, l’empathie et à mieux décoder le message des autres. On devient alors plus efficace dans son questionnement. On identifie très vite quels changements opérer.

Il faut savoir que chacun de nous s’est déjà posé la question de savoir ce qui est important pour lui, quel est l’objectif poursuivi, comment prendre du recul, quelle direction choisir et comment équilibrer entre vie professionnelle et vie privée… La PNL permet justement de répondre à ces préoccupations tout en atteignant les objectifs dans le respect de soi et d’autrui. Il faut dire aussi que la PNL est particulièrement adaptée aux nouvelles exigences du management qui se doit d’être flexible.
Cette technique, qui se veut pragmatique, offre un ensemble de modèles et de techniques rigoureuses directement utilisables pour agir en sachant où l’on va et surtout comment y parvenir avec efficacité.

Enfin, je pense que le seul point négatif dans une démarche de coaching est celui du manque d’éthique dans la profession. Le coaching est un processus d’accompagnement qui intègre notamment une relation d’influence de la part du coach sur le coaché. Les résultats peuvent être désastreux si le coach exerce une mauvaise influence sur le coaché. Je pense qu’un coach doit respecter les codes de déontologie et d’éthique qui, malheureusement, restent encore absents dans notre pays.