British Council promeut l’emploi des jeunes Marocains

Un nouveau programme d’aide à  la formation vient d’être lancé.
Il sera réalisé en partenariat avec des institutions, entreprises et écoles marocaines.

Le conseil consultatif sur l’éducation et la formation professionnelle et technique (EFPT) s’est réuni mardi 29 septembre au British Council à Rabat. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du programme «Les compétences pour l’emploi» ou «Skills for employability», développé par le British Council, initiative qui a pour objet de permettre aux systèmes éducatifs et de formation de mieux répondre à la demande du marché du travail et de la formation. Au cours de cet événement, les partenaires marocains et anglais ont pu partager leurs expériences et idées et adopter de nouvelles approches dans le but d’assurer une meilleure intégration des jeunes Marocains dans le marché du travail.

Un fonds de soutien sera mis en place

Selon Hala Rizk, responsable régional du projet Education au British Council, «il s’agit d’un nouveau programme dynamique du Royaume-Uni dont le but est d’offrir des opportunités pour les générations futures et de développer les compétences des jeunes et des adultes». Et de poursuivre : «Notre principal objectif est de s’engager aux côtés des employeurs, des responsables du secteur de l’éducation, des gouvernements et de leurs organismes spécialisés, pour le soutien de l’éducation professionnelle nationale et les agendas de développement des formations».
Plusieurs institutions importantes ont pris part à cet événement, notamment le ministère de l’enseignement supérieur et de la formation des cadres et de la recherche scientifique, le ministère de l’emploi et de la formation professionnelle, l’Agence nationale d’orientation et d’information (Irchad Attalib), l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), le Centre des jeunes dirigeants (CJD), la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et quelques principales écoles et autres instituts de formation de la place. Le British Council accordera aux projets sélectionnés un fonds pour leur mise en œuvre.
Ce programme est ouvert à plusieurs pays. A ce jour, des partenariats ont été établis au Maroc avec l’institut Llandrillo, en Syrie avec l’institut Bradford, en Egypte avec l’institut Stockton, en Palestine avec l’institut Anniesland, en Jordanie avec l’institut Castle, et au Liban avec l’institut Craven.