Aides Scolaires : 190 bourses à  des jeunes issus des classes sociales défavorisées

Pas moins de 190 jeunes bacheliers méritants issus des établissements de protection sociale et de milieux défavorisés pourront poursuivre des études supérieures ou professionnelles grà¢ce à  l’accompagnement financier, pédagogique et humain proposé par la Fondation marocaine de l’étudiant (FME).

Dans ce groupe, 100 étudiants ont pu bénéficier de la bourse d’excellence de la Fondation OCP ainsi que celle de la Fondation Phosboucraâ. Ces deux programmes, financés entièrement par les deux fondations, s’adressent aux bacheliers les plus méritants issus de milieux sociaux défavorisés des provinces et territoires d’implantation du Groupe OCP ainsi que des autres régions et provinces du Royaume. Une dizaine de boursiers bénéficient de la Bourse d’excellence financée en partenariat avec l’Agence de l’Oriental, et 30 autres, issus de plusieurs établissements (orphelinats, Maison d’enfants, Dar Talib, Dar Taliba….), vont recevoir une bourse de la FME. Ce programme, cofinancé par des mécènes privés et les établissements privés d’enseignement supérieur, permet à ces jeunes d’accéder à des formations d’excellence, tout en bénéficiant d’un accompagnement financier, logistique, humain et pédagogique. Une hausse de 45% des bénéficiaires depuis sa créationDe même, la FME a pris en charge pour la deuxième année consécutive une cinquantaine de boursiers destinés à la formation professionnelle. Ce programme, destiné aux bacheliers en grande vulnérabilité (orphelins, enfants abandonnés…) issus des établissements de protection sociale, permet d’offrir des opportunités d’insertion professionnelle rapide, dans des secteurs porteurs de l’économie nationale, en les orientant vers des établissements de formation professionnelle publics et privés et des filières porteuses.Grâce à cette nouvelle promotion, la FME porte l’effectif des boursiers pris en charge à près de 600, soit une hausse de 45% des effectifs. Depuis sa création en 2001, elle aura accompagné près de 800 jeunes, dont 200 ont obtenu leurs diplômes, et ont pu, dans leur majorité, intégrer le marché du travail dans les meilleures conditions.