Wiqaytna, l’application marocaine qui aidera à mieux contenir le Covid-19

• Développée par une équipe de 40 cadres du secteur public, Wiqaytna promet de renforcer le système de notification des contacts des cas confirmés positifs au Covid-19.
• La Commission nationale de contrôle de protection des données à caractère personnel (CNDP) assure la mission de tiers confiance numérique pour protéger la data des usagers.

Le Maroc ajoute une nouvelle corde à son arc dans sa lutte contre le Covid-19. En fait, on en sait un peu plus sur Wiqaytna, l’application qui promet de lutter efficacement contre le Covid-19. Lundi dernier à Rabat, le directeur de l’épidémiologie et de la lutte contre les maladies au ministère de la santé, Mohamed El Youbi, a affirmé que l’application informatique de notification et de suivi des cas éventuels d’exposition au Coronavirus sera lancée bientôt.
Objectif escompté : diagnostiquer les contacts des personnes confirmées positives au Covid-19 afin de les prendre en charge plus rapidement.

Mieux contenir la propagation

«Le lancement de la solution “Wiqaytna » s’inscrit dans le cadre du renforcement du système de notification des contacts des cas confirmés positifs au Covid-19, puisqu’elle permettra de prendre en charge les contacts avant l’apparition des symptômes, d’éviter les complications et les décès et de limiter la transmission du virus à d’autres personnes et sa propagation dans la société», détaille le haut fonctionnaire du département de la santé. Selon lui, l’application se basera sur l’échange de l’identité de l’utilisateur via Bluetooth entre deux smartphones, dont l’un appartient à une personne qui sera identifiée plus tard comme un cas confirmé d’infection au Coronavirus, tandis que le deuxième téléphone appartient au contact qui recevra une notification comprenant un ensemble de recommandations en lien avec la prise en charge de son cas.
En outre, la solution digitale permettra au système de santé national d’avoir un canal supplémentaire pour identifier et suivre les contacts, et aidera également le pays à ne pas passer à la troisième phase de l’épidémie, et à prendre les bonnes décisions et mesures pour contenir la propagation de cette pandémie et de la surmonter, toujours selon M. El Youbi.
De son côté, le gouverneur-directeur des systèmes informatiques et de la communication au ministère de l’intérieur, Abdelhak El Harrak, a révélé que cette application marocaine «a été développée par une équipe de 40 personnes de différents secteurs publics et privés, sur la base des principes d’intelligence collective, d’innovation et de flexibilité», notant que «ce projet a connu une participation volontaire d’un groupe d’entreprises nationales émergentes». Le Monsieur numérique du ministère de l’intérieur a également précisé que le souci de protéger la vie personnelle et les données privées des citoyens a toujours été au cœur du projet, affirmant que cette application, qui sera téléchargée de façon volontaire par les citoyens, ne sera utilisée que pendant la période de la pandémie. A noter que l’application sera disponible sur «Play Store», «iOS» et «Huawei», a-t-il indiqué, relevant que toutes les données qui seront stockées par l’application seront supprimées après la fin de la pandémie.Un essai à grande échelle de l’application sera lancé, à partir de la semaine prochaine, dans certains centres du groupe OCP en attendant le lancement de la première version de l’application plus tard.

La CNDP, garant de la protection des données des usagers

Sur fond de critiques et de craintes autour de la question de la sécurité, la Commission nationale de contrôle de protection des données à caractère personnel (CNDP) n’a pas tardé à rassurer l’opinion publique et les observateurs les plus sceptiques.
Selon nos informations, le gendarme de protection des données personnelles a déjà décliné sa mission de tiers de confiance numérique pour assurer la protection des données à caractère personnel en général, ainsi que celle du citoyen au sein de l’écosystème numérique, en particulier.
En effet, la commission a travaillé, de façon rapprochée, avec l’équipe projet en charge de sa mise en place, particulièrement le groupe de travail dédié à la protection des données à caractère personnel, a indiqué la CNDP dans un communiqué, notant que des réunions, à rythme intense, se sont tenues pour instruire ce dossier, entre le 27 avril et le 10 mai 2020.
A cet égard, la CNDP précise qu’elle a été saisie, le 27 avril 2020, pour statuer au sujet de la conformité à la loi 09-08 relative à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel, de l’application «wiqaytna», dont la finalité est l’appui à la gestion sanitaire de la propagation de la pandémie Covid-19.
Verdict positif : la commission, réunie exceptionnellement dimanche 10 mai 2020 à 11h, a décidé, sur la base d’hypothèses bien identifiées, d’autoriser l’application «wiqaytna», ajoute le communiqué, faisant savoir qu’un rapport circonstancié sera rendu public.
Par la même occasion, la CNDP a tenu à remercier l’équipe du projet «wiqaytna» pour son esprit de «Privacy by Design» et pour son sérieux et son engagement, exprimés lors des différentes séances de travail, pour le respect des données à caractère personnel et de la vie privée des concitoyens. La CNDP a par ailleurs annoncé qu’elle reste à la disposition des autorités, ainsi qu’à celle des citoyens, pour conforter cette confiance numérique, nécessaire pour encourager la digitalisation de la société et appuyer la gestion du risque sanitaire et le maintien de la vie économique dans le respect de la vie privée.
Notons, enfin, que la CNDP est une institution nationale de bonne gouvernance qui fait partie des dispositifs mis en place par le Maroc afin de contribuer à la protection de la vie privée des citoyens, en vertu de l’article 24 de la Constitution du Royaume.