La Faculté de médecine de Casablanca envisage de délocaliser les examens pour 25% des étudiants

Le doyen de la Faculté de médecine de l’Université Hassan II de Casablanca, Mustapha Aboumaarouf, a annoncé, dimanche, que son établissement pourrait délocaliser les examens pour 25% des étudiants, en vue de s’adapter au contexte du Covid-19.

« Avec l’ouverture de quatre centre d’examen à El Jadida, Khouribga, Settat et Mohammadia, 25% de nos étudiants peuvent rester chez eux et passer les examens sans avoir besoin de se déplacer à Casablanca », a expliqué M. Aboumaarouf lors d’un webinaire pour les professionnels de la santé et de la presse.

Le protocole « est établi et nous verrons d’ici le 10 juillet si nous aurons besoin de l’appliquer ou pas », a-t-il poursuivi au cours de cette rencontre tenue sous le thème « Comment réussir le déconfinement sur le plan sanitaire et économique ? Le rôle de de la presse dans la sensibilisation », à l’initiative de la Société marocaine des sciences médicales (SMSM) et la Fédération nationale de la santé (FNS), en collaboration avec le ministère de la Santé.

(Avec MAP)