ENSEIGNEMENT : Entretien avec Mohamed Knidiri Président Académique de l’Université Privée de Marrakech

«L’UPM est le seul établissement privé de la région Marrakech-Safi à avoir obtenu la reconnaissance de l’Etat».

Mohamed Knidiri
Président Académique de l’Université Privée
de Marrakech

Le secteur de l’enseignement privé est devenu fortement concurrentiel. Plusieurs écoles et universités privées ont vu le jour récemment.
Quelle place a l’UPM dans ce paysage et quelles sont ses forces ?

Nous venons tout juste de franchir une étape importante de notre histoire. En effet, l’Université privée de Marrakech est aujourd’hui reconnue par l’Etat. Nous sommes le seul établissement privé de toute la région Marrakech-Safi à l’avoir obtenu. Cette reconnaissance est le fruit d’un travail rigoureux débuté il y a 30 ans avec l’ouverture de notre toute première école d’enseignement supérieur et qui continue aujourd’hui sur le campus de l’UPM.

Notre force réside dans plusieurs aspects qui ont notamment permis de décrocher la reconnaissance. Tout d’abord la pertinence de nos programmes de formation, qui ont pour objectif de former les ressources humaines qualifiées dont les entreprises ont besoin, notamment dans le tourisme, les énergies renouvelables, la construction et la mise à niveau des infrastructures de transport diverses, informatique, santé, etc.

Elle réside également dans le haut niveau d’infrastructures que nous mettons à la disposition de nos étudiants : Laboratoires scientifiques et techniques, ateliers de simulation, hôtel d’application. Nous sommes à la pointe de la technologie et des moyens déployés.

Elle réside enfin dans la qualification de notre corps enseignant, dans le pourcentage des enseignements dispensés par des enseignants permanents (plus de 72% aujourd’hui) et dans le modèle pédagogique que nous avons mis en place et qui consiste à constamment confronter l’étudiant à l’entreprise et à ses exigences.

A quel niveau se situe le taux d’insertion de vos lauréats dans le monde du travail ?  Et quelles actions menez-vous pour une meilleure et rapide employabilité ?

A l’UPM, le projet professionnel des étudiants est placé au cœur des préoccupations de chacun de nos acteurs (étudiants, professeurs et administration). Notre processus d’accompagnement permet d’orienter nos étudiants dans leur réflexion sur la construction de leur parcours en adéquation avec leur projet personnel et professionnel. De nombreuses conventions nouées avec des entreprises partenaires nous permettent de facilement les placer en stage. Cette composante stage est du reste une obligation pendant les 5 années du cursus. Un lauréat UPM en fin de parcours Master ou Ingénieur possède entre un an et demi et 2 ans d’expérience professionnelle. D’autre part, les étudiants suivent des séminaires et conférences organisés régulièrement avec des professionnels de haut niveau et bénéficient du forum de recrutement, très attendu chaque année.

De même, nos Alumni à UPM apportent une forte contribution dans ce sens et constituent actuellement un réseau d’une grande importance

Les résultats sont parlants : 80% de nos diplômés sont embauchés dans les 3 mois suivant la fin de leurs études et le reste dans les 6 mois. Plus de 40% sont recrutés par les entreprises dans lesquelles ils ont effectué un stage et 12,5% sont recrutés dans les entreprises dans lesquelles ils ont effectué leur stage de fin d’études.

Quelles sont les nouveautés de cette année ?

Dans le cadre de notre développement international, la dimension multisite est désormais fortement présente dans notre pédagogie et nous pouvons en faire bénéficier tous nos étudiants. Le Sénégal fait partie de ces sites et, 2 ans après notre lancement, nous sommes satisfaits de la manière dont les choses avancent et nous comptons bien continuer notre développement international sur la même lancée.

Enfin, comme chaque année, nous lancerons de nouveaux programmes dès la rentrée prochaine afin d’élargir le spectre de notre offre, à l’instar des Licence et Master en journalisme qui auront la particularité de mettre l’accent sur le journalisme électronique. Nous lançons également le programme Master architecture d’intérieur et le programme Licence droit des affaires. Notre programme Ingénieur en aéronautique, quant à lui, viendra à point nommé, après l’annonce de la création de l’écosystème industriel par Boeing à Tanger.

Quelle valeur ajoutée apportent les programmes d’échange d’étudiants dont vous disposez à vos étudiants d’une part et à l’image de l’université d’autre part ?

Nous savons que l’avenir nécessite une bonne connaissance des langues ainsi qu’une ouverture sur les autres cultures, tout en préservant notre identité. L’international est donc une partie intégrante de la formation à l’UPM. Ainsi, nous offrons la possibilité à tous nos étudiants d’effectuer des séjours d’études, des échanges à l’international, d’accéder à la double diplomation. Cette ouverture à l’international est rendue possible grâce aux différentes conventions de partenariats signées avec les écoles et les universités internationales les plus réputées qui nous accompagnent depuis des années.