Ventes de ciment : moins de croissance mais pas de panique

Depuis près de trois mois, les cimentiers surveillent de près l’évolution des ventes. A la fin du mois d’août, en effet, et pour la première fois depuis plusieurs années, les ventes ont crû de manière moins rapide que durant l’année précédente.

A fin septembre, les cimentiers parlaient carrément de baisse des ventes sur une année glissante. La tendance semble se poursuivre, du moins chez certains. «Il ne faut pas s’alarmer mais si, à fin octobre, cette décélération se confirme, il faudra réagir», explique le patron d’une cimenterie de la place.