Une pub qui fà¢che…

Le gouvernement a lancé une campagne de communication à  la télé pour expliquer les tenants et les aboutissants de l’indexation du prix des carburants. Jusque-là  rien d’extraordinaire.

L’Istiqlal a quand même quelques griefs à retenir sur cette action. D’abord, les initiateurs de cette campagne n’ont pas le droit de confondre gouvernement et Etat. C’est une campagne du gouvernement et non de l’Etat, précise-t-on au parti. Et puis, la formation de Allal El Fassi souhaiterait bien connaître les conditions dans lesquelles est passé le marché relatif à cette campagne, à qui elle a été confiée et comment elle a été financée. Tout en précisant bien sûr que son objectif n’est autre que d’édulcorer, aux frais du contribuable, une «décision impopulaire et unilatérale» du parti au pouvoir.