Un Jettou en cache un autre

Décidément, avec Driss Jettou, on n’est jamais au bout de ses surprises. Depuis sa nomination, il y a presque un an, ceux parmi les journalistes qui l’ont rencontré à l’occasion de points de presse ou d’entretiens informels savent bien que le Premier ministre est un homme discret, humble et qui a la particularité de ne jamais se mettre en avant. Au «je», il a souvent préféré le «nous». Lundi 20 octobre, et après l’avoir différé par deux fois pour cause de calendrier chargé, Driss Jettou a enfin tenu la rencontre tant attendue avec les patrons de presse. Et là, on découvre qu’un Jettou peut en cacher un autre. Le Jettou de ce lundi-là avait l’air plus sûr de lui, assumant sans complexe un bilan honorable. La touche Jettou ? Il y a quelques mois, La Vie éco, lui avait posé la question. La réponse fut à l’image de ce que nous savions : «Il n’y a pas de touche Jettou, c’est celle de tout le gouvernement». Aujourd’hui on peut bel et bien dire qu’il existe une touche Jettou, l’intéressé l’ayant lui-même affirmé lors de ce dîner-là. Cerise sur le gâteau, nullement démonté par les questions relatives aux dissensions au sein de la majorité et son éventuelle responsabilité dans la débâcle de la course aux mairies, le Premier ministre fut d’une clarté sans détour. «Je n’ai pas de problèmes au sein du gouvernement. Je suis là pour exécuter un programme sur lequel je me suis engagé. Je suis en train de tenir mes promesses et je les tiendrai jusqu’au bout», affirme-t-il. Que demande le peuple ?