TUI crée une compagnie

L’offre d’emploi pour le recrutement du futur directeur général d’une nouvelle compagnie aérienne, parue dernièrement dans la presse nationale, en a surpris plus d’un. L’annonce affiche les ambitions de cette compagnie dont le promoteur, un groupe de dimension internationale, veut faire «un acteur majeur sur le marché de transport aérien à bas coûts».
Pour l’heure, aucune demande d’enregistrement d’une compagnie n’a encore été déposée auprès de la direction de l’Aviation civile. Néanmoins, plusieurs sources fiables ont affirmé à La Vie éco qu’il s’agit du groupe allemand TUI, qui possède déjà plusieurs compagnies low-cost et qui dessert, depuis un an, certaines destinations nationales. L’initiative est à saluer, car cela voudrait dire que le premier tour-opérateur mondial croit fort en l’avenir de la destination, au point d’y créer une compagnie de droit marocain, et qu’il a décidé d’y diriger une partie de sa clientèle. A ce propos, il faut rappeler qu’un accord a été signé entre TUI et le ministère du Tourisme, en juillet 2003, suivi de trois accords d’application avec les filiales belge, française et allemande du groupe.
Selon une source habituée proche de l’opérateur allemand, la nouvelle compagnie démarrera son activité dès l’automne 2005. La même source affirme que la nouvelle compagnie accueillera dans son tour de table un ou plusieurs investisseurs marocains. On n’en saura pas plus, sinon que ses responsables ont déjà été reçus par le ministre du Transport et de l’Equipement , Karim Ghellab, vers la mi-décembre et que, pour l’heure, ils n’ont pas encore déniché l’oiseau rare qu’ils recherchent par le biais d’un grand cabinet de recrutement de la place.