Transhumance à  risque ?

Mercredi 18 février, le tribunal de première instance de Rabat devait se réunir une nouvelle fois pour départager le Front des forces démocratiques et les députésMohamed Benatia (Salé) et Ismaïl Berhoumi (Marrakech). Les faits remontent à l’ouverture de la session parlementaire d’automne en octobre dernier, lorsque les deux députés avaient quitté le FFD et son groupe parlementaire pour le Parti authenticité et modernité (PAM). Leur ancien parti leur réclame 2 MDH de dommages et intérêts pour préjudice moral. Quelle que soit la décision du tribunal, elle devrait faire jurisprudence chez nos députés.