Tous les contrats de gestion déléguée révisés

Le compte à  rebours pour la révision des différents contrats de concession est enclenché. La première concession concernée est celle de la distribution de l’eau, de l’assainissement et de l’électricité de la ville de Casablanca, confiée à  la Lydec.

Le compte à rebours pour la révision des différents contrats de concession est enclenché. La première concession concernée est celle de la distribution de l’eau, de l’assainissement et de l’électricité de la ville de Casablanca, confiée à la Lydec. En principe, ce contrat devait être révisé en 2002. Mais l’opération a été régulièrement reportée à cause d’un conflit d’attributions entre l’Intérieur et le Conseil de la ville. Aujourd’hui, trois commissions, «investissement», «économique» et «juridique», ont été mises en place et travaillent sur la préparation des termes à revoir. Au ministère de l’intérieur, on indique que cette révision pourra se traduire par l’élargissement du périmètre d’intervention de la Lydec et l’introduction de l’éclairage public comme quatrième métier.

Quid des autres contrats comme celui d’Amendis, à Tanger et Tétouan, et de Rédal, à Rabat, toutes deux filiales de Véolia Environnement ? Les audits de ces concessions, précise-t-on au ministère de l’intérieur, sont déjà lancés et devraient être finalisés dans les trois mois qui viennent. Et en principe, la révision interviendra au cours de l’année 2007.

Parallèlement à cela, la direction des régies et services concédés du département de l’Intérieur vient de lancer un projet d’envergure confié à un cabinet international qui portera sur la mise en place d’un modèle de régulation permettant de gérer et de suivre les investissements des concessionnaires.