Soucis électoraux pour Omar Bahraoui

Accusé de campagne électorale prématurée

Soucis pour Omar Bahraoui, candidat du Mouvement populaire dans la circonscription de Rabat-Océan et président du conseil de la ville. Lundi 27 août, des candidats d’autres partis lui ont reproché de faire des travaux d’embellissement de la ville, en pleine campagne électorale. Deux semaines avant, c’est la justice qui avait décidé de le poursuivre au motif de campagne électorale prématurée et rassemblement public non autorisé.

Flash-back. Le jeudi 9 août, la police interpellait en fin d’après-midi quelque 70 personnes à leur sortie d’une maison attenante au domicile du maire, avec qui elles tenaient une réunion. Le soir même, le maire était convoqué pour audition avant d’être poursuivi le lendemain. Joint au téléphone par La Vie éco, ce dernier explique qu’il recevait les doléances de citoyens et de représentants d’associations à propos de travaux qui tardent à être effectués dans certains quartiers. «Je ne leur ai offert ni repas ni collation, à peine un verre d’eau et, plus tard, un verre de thé, ce qui est la moindre des choses», argue M. Bahraoui qui poursuit qu’il a l’habitude, dans le cadre de ses fonctions de maire et de député, de recevoir ses concitoyens et affirme être étonné que la justice ait décidé de le poursuivre tout comme il s’étonne que l’on fasse grand cas des travaux de la ville de Rabat «programmés et validés par le conseil de la ville depuis 2006».

Sur le plan juridique, les arguments de l’accusation semblent peu solides. En effet, le 9 août, le maire n’était pas encore candidat et ne pouvait donc faire campagne de manière prématurée. Autrement, l’on devrait considérer, selon la même logique, que la présentation des programmes des partis qui s’est faite tout au long du mois de juillet entre dans le cadre d’une campagne prématurée. Quant au rassemblement public non autorisé, il est tout aussi difficilement opposable, vu que la réunion se tenait dans un domicile privé. La justice qui, après une première séance le 16 août, n’a pas encore fixé la date de la prochaine, tranchera