SMS, téléphone et mailing pour les électeurs

Des SMS signés UC, des électeurs démarchés au téléphone par des militants de l’USFP, dans plusieurs villes, des enveloppes adressées à titre individuel aux électeurs, qui contiennent des prospectus de l’Istiqlal, à l’occasion des élections communales… Les partis ont su adapter leurs techniques marketing. Et le droit de regard quant à l’usage des données personnelles dans tout ça ? Si, dans le cas des lettres, les partis ont sans doute utilisé les informations contenues dans les listes électorales, on peut se demander comment ils ont pu obtenir les numéros de téléphone des électeurs. Une chose est sûre, le projet de loi sur la protection des données personnelles ne l’interdit pas… du moins pour l’instant.