Réserves en devises : 33 milliards partis en fumée en un an

Les avoirs extérieurs nets de Bank Al-Maghrib continuent de s’effriter à un rythme soutenu. A fin juin, ils ne totalisaient plus que 139 milliards de DH. En un mois seulement, ces réserves en devises ont baissé de 4,7%, sachant que sur le premier semestre, le recul s’élève à 16,7%. Par rapport à la même période de 2011, la baisse atteint 19,3%, autrement dit plus de 33 milliards de DH sont partis en fumés en un an.

Cette situation est due à des importations qui continuent de progresser à un rythme plus élevé que les exportations, principalement en raison de la flambée des cours des matières premières, notamment énergétique. La baisse des réserves de change n’a pas manqué d’aggraver le déficit de liquidité du système bancaire qui atteint désormais 60 milliards de DH.