Presse sud-africaine : euphorie et… prudence

La presse sud-africaine a fait du rapport technique de la FIFA une grande victoire. Le 5 mai, tous les grands titres consacraient leur une à  l’événement.

La presse sud-africaine a fait du rapport technique de la FIFA une grande victoire. Le 5 mai, tous les grands titres consacraient leur une à l’événement. Le Sunday Times écrivait ainsi dans sa version électronique quotidienne que, «contrairement à la grise mine affichée à Rabat, c’était la joie et les sourires à Johannesburg». Pour le Daily Mail & Guardian, «ce petit coup de pouce vient à un moment où le rêve de l’Afrique du Sud d’organiser le Mondial était sérieusement menacé par le candidat rival, le Maroc». Pour la majorité des médias sud-africains, le verdict du groupe d’inspection n’a fait que confirmer la pôle position de l’Afrique du Sud dans la course à l’organisation de la Coupe du monde en 2010. D’ailleurs, lors d’une conférence de presse organisée à la suite de la publication du rapport, Danny Jordaan, le patron du comité de candidature sud-africain, affirmait que son pays a «eu le mérite et maintenant il ne reste plus qu’un appui politique pour collecter les 13 voix».
Cela dit, aussi bien les médias que les responsables ont appelé à la retenue. The Star revenait jeudi 6 mai sur le sujet en prévenant contre un excès de confiance : «Le duel pour l’organisation de la Coupe du monde n’est pas gagné, même si nous sommes plus proches que nous ne l’étions avant l’annonce du rapport». Le plus pessimiste était de loin le quotidien économique The Business Day, qui a titré mercredi : «La candidature de l’Afrique du Sud pourrait dérailler à cause de son fort taux de criminalité»