Poulpe : le repos biologique prolongé pour un mois ?

L’information a fait le tour des professionnels de la pêche aux céphalopodes : la période d’arrêt biologique pour la pêche du poulpe, en vigueur pour deux mois (du 1er avril au 31 mai) serait prolongée d’un mois

L’information a fait le tour des professionnels de la pêche aux céphalopodes : la période d’arrêt biologique pour la pêche du poulpe, en vigueur pour deux mois (du 1er avril au 31 mai) serait prolongée d’un mois, immobilisant la flotte hauturière jusqu’au 1er juillet. Joint au téléphone par La Vie éco, le secrétaire général du département des pêches maritimes, Mohamed Tarmidi, ne dément pas l’information, mais prend soin de préciser qu’aucune décision n’a encore été prise.

«Nous attendons le résultat des analyses effectuées récemment par l’INRH [Institut national de la recherche halieutique]. Et c’est sur la base de ces données scientifiques que nous pourrons fixer la date de la reprise de l’activité de pêche», explique-t-il. Et d’ajouter que «conformément aux engagements pris par le ministère vis-à-vis des professionnels, la décision sera annoncée dans les jours qui viennent».

Ce sera certainement mercredi 16 mai, date à laquelle une réunion est prévue au siège du département des pêches maritimes, à Rabat, avec les professionnels des pêcheries céphalopodières. Officiellement, l’ordre du jour comporte un seul point : le nouveau plan d’aménagement de la pêcherie, sachant que le dernier plan, conclu en 2003, est arrivé à expiration à la mi-avril 2007.

Contactée par La Vie éco, la direction de l’INRH n’a voulu donner aucune information, se bornant à dire que «ce type de décision est du ressort du ministère». Affaire à suivre…