Où en est l’enquête sur le beurre ?

L’enquête judiciaire que les pouvoirs publics étaient censés ouvrir sur les conditions de la concurrence dans le secteur du beurre n’est toujours pas entamée. En mai dernier, le Premier ministre avait, en effet, donné son feu vert pour l’ouverture d’une «enquête lourde» sur le marché du beurre importé. La décision faisait suite à une première investigation menée par la direction des prix et de la concurrence, du ministère des affaires économiques et générales (MAEG), entre mars 2008 et juin 2009. Les enquêteurs de la direction, entre autres conclusions, avaient abouti au fait qu’il y avait de fortes présomptions sur l’existence de pratiques illicites et anticoncurrentielles notamment des ententes sur les prix entre opérateurs, du stockage spéculatif, des délits de surfacturation ou de fausses déclarations sur les pays d’origine pour payer moins de droits de douane…
Mais les enquêteurs ne pouvant pousser plus loin leur travail, faute de moyens et d’habilitation judiciaire, il fallait que la justice soit associée pour pouvoir accéder aux documents des opérateurs, auditionner les chefs d’entreprises, perquisitionner les bureaux…, bref, il fallait une enquête judiciaire en bonne et due forme. Or, selon des sources bien informées, le dossier a bien été transmis au parquet depuis plusieurs mois mais ce dernier, pour des raisons inconnues, n’a toujours pas décidé d’ouvrir l’enquête.