Nouveau quotidien arabophone

il paraîtra à  la mi-décembre

Al Jarida Al Maghribiya. C’est le titre d’un nouveau quotidien arabophone indépendant qui sera lancé à la mi-décembre. La publication sera dirigée par Ali Anouzla, ex-chef du bureau d’Asharq Al Awsat à Rabat. Parmi les fondateurs, on retrouve également Taoufik Bouaâchrine, qui a récemment quitté l’hebdomadaire Al Ayam pour la chaîne américaine Al Hurra. On parle aussi de Rachid Nini, actuellement à 2M, et qui tient en même temps une chronique, très lue par ailleurs, à Assabah.
Fera également partie de l’équipe Abdelkader Chaoui, qui revient dans le secteur après une première tentative malheureuse. En effet, son hebdomadaire, Al Akhbar, qu’il avait lancé en 2002 avec l’équipe d’Assahifa, n’a pas eu le temps de souffler sa première bougie. Mais cette fois-ci Abdelkader Chaoui semble y croire car le projet repose sur une idée originale, celle de la société de rédacteurs. En d’autres termes, les journalistes seront en même temps actionnaires, comme cela se fait au Monde en particulier. Pour les promoteurs du projet, «la société de rédacteurs permettra d’éviter que les actionnaires ne s’immiscent dans la ligne éditoriale».
Garantir l’indépendance des journalistes semble être le credo de l’équipe. Et c’est peut-être cet élément qui incitera Malika Malak à se décider. L’ex-animatrice de Fil Wajiha, actuellement à Al Hurra, a en effet été approchée et a même participé à la réflexion. Contactée par La Vie éco, elle explique toutefois qu’elle n’a pas encore pris de décision définitive.
De toutes les manières, elle a encore le temps puisque Al Jarida Al Maghribiya ne devrait être dans les kiosques que vers la mi-décembre

Parmi
les membres fondateurs d’«Al Jarida Al Maghribiya» figurent Ali Anouzla, Taoufik Bouaâchrine, Rachid Nini et probablement Malika Malak.