Nouveau DG pour Nestlé

il devra relancer les ventes

Finalement, la maison-mère du géant suisse de l’alimentaire, Nestlé, a désigné un remplaçant pour François Prévot, ancien directeur général de la filiale marocaine. Le départ de ce dernier, mais surtout le délai que se sont accordé les responsables helvétiques pour lui désigner un successeur – plus de deux mois – ont donné lieu à plusieurs interprétations, notamment concernant la perte d’un important marché pour le lait en poudre.
C’est finalement Spirito Sontos qui a été nommé à la tête de l’antenne marocaine et qui se verra confier en même temps la direction des autres filiales du Maghreb (Algérie et Tunisie). L’arrivée de ce dirigeant portugais, qui pilotait jusque-là la filiale hongroise, est prévue courant janvier 2006. Les objectifs du nouveau directeur général sont principalement d’ordre commercial. Sur son carnet de route, trois points essentiels : booster les ventes, chercher des opportunités d’investissements mais surtout optimiser ceux déjà réalisés, notamment en Tunisie et au Maroc. En attendant, il héritera d’un dossier délicat, celui du marché d’approvisionnement des FAR (zone sud) qui, historiquement, revenait à Nestlé mais qui a été attribué cette année à StockPralim, importateur de lait en provenance des Emirats Arabes Unis. Un marché qui représente près de la moitié des ventes de lait en poudre pour Nestlé au Maroc. Ce dernier continue pour le moment d’approvisionner l’armée, mais uniquement à travers des commandes d’appoint, en attendant le dénouement du procès qui oppose StockPralim à la Douane. Le jugement de l’affaire, prévu le lundi 26 décembre, n’a pas eu lieu. Une nouvelle audience est fixée pour le 15 janvier 2006

Le nouveau DG a des objectifs commerciaux. La récupération du marché des FAR est l’un d’entre eux.