Nomination attendue de 40 directeurs

Voilà que l’on reparle de remaniement. Cette fois-ci, la cause en est la nomination massive de directeurs dans différents ministères et établissements publics, attendue pour les jours à venir. A ce titre, des sources concordantes auprès de différents départements nous confirment la préparation d’une nouvelle fournée. Pas moins de 40 directeurs et hauts fonctionnaires seront concernés dans différents ministères, notamment l’Artisanat, l’Energie et les Mines, les Affaires économiques, l’Habitat, en plus des responsables de sociétés étatiques. Nous apprenons également, de sources bien informées que la liste définitive est prête et qu’elle serait en cours d’approbation au niveau de la primature.
Quel sens donner à ces nominations ? Certains ministres contactés par La Vie éco rassurent quant à la portée de ces nominations, dans la mesure où ils les considèrent comme faisant partie de la mobilité normale censée être appliquée. Des hauts fonctionnaires, contactés par nos soins ont, eux, un autre point de vue : la nomination d’un nombre aussi important de directeurs peut être annonciatrice d’un remaniement. Pourquoi ? Tout simplement, estiment-ils, parce que, dans les négociations et tractations qui précèdent la redistribution des cartes, un parti qui se voit retirer un portefeuille hérite, en guise de compensation, de postes de responsabilités pour ses militants.
Remaniement ministériel ou pas ? Bien malin celui qui peut répondre. Seul le Roi détient la clé