« Mars » attaque

Après coup de Mr Et-Tayeb Houdaifa.

Longtemps en état de grâce, «Radio Mars» voit de plus en plus ses fidèles lui tourner le dos. Pourtant, la station possède des arguments séduisants. Elle privilégie le football, jeu le plus populaire au Maroc; elle réunit la fine fleur des connaisseurs du sport. Seulement, après une entrée en scène conquérante, où animateurs et consultants rivalisaient d’érudition, de pénétration et de pertinence, elle s’est prise à diluer sa valeur dans le préférentialisme (il n’y en a que pour le Wydad et le Raja), le passéisme (c’était beaucoup mieux avant), le négativisme (y a plus de foot au Maroc) et le jugement de valeur. Illustration de ce dévoiement : ce tir groupé sur certains sélectionnés servi, la matinée du lundi  11 octobre, en guise d’analyse de la rencontre qui avait opposé la Tanzanie au Maroc. Cette descente en flammes dans des règles inélégantes, puisque opérée à coups de formules-missiles, a suscité le courroux d’un grand nombre d’auditeurs, qui exprimèrent leur sentiment en termes peu amènes. Objectivement, ils n’étaient pas dans leur tort. Mais, alors qu’on attendait de «Radio Mars» de faire amende honorable, puis de revoir sa copie dans le sens de l’irréprochabilité, elle continue de s’enferrer dans ses errements. Il est à craindre que cela n’ait des incidences fâcheuses sur son taux d’audience. Mésaventure qu’évidemment nous ne lui souhaitons pas tant elle nous avait régalés à ses débuts. La balle est dans le camp de Lino Bacco et compagnie, qu’ils ajustent leur tir et «Radio Mars» fera, à nouveau, mouche.