Logement pour la classe moyenne : les promoteurs reprennent le lobbying

La Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI) poursuit son lobbying pour faire adopter dans la prochaine Loi de finances ses propositions relatives au logement pour la classe moyenne.

Les professionnels réitèrent leur souhait de porter le prix de vente de ce produit à 6 000 DH HT/m2, alors que ce même tarif est appliqué TTC dans la formule en vigueur. Aussi, les promoteurs défendent un taux de TVA préférentiel de 10% pour ce type de logements. En outre, s’ils développent leurs projets sur du foncier privé, les professionnels réclament l’exonération de la fiscalité locale (taxe sur les constructions, taxes communales…). Enfin, au niveau du cahier des charges du dispositif qui a déjà été finalisé, les promoteurs défendent la révision des dispositions techniques de manière à permettre l’exploitation de la verticalité.