L’immobilier explose à  Casablanca

Pour le premier semestre, la valeur des demandes d’autorisations de construire déposées à  Casablanca représente 64,2 millions de DH.

Le bâtiment va bien à  Casablanca, comme ailleurs, comme en témoignent les chiffres de production du ciment que nous avons récemment publiés. A Casablanca, en août, on a enregistré de nombreuses deman-des d’autorisation de construire, 555 au total, représentant une valeur globale de près de 18 millions de DH. Concernant le logement, on relève, parmi les demandes, 69 villas d’une valeur globale de 3,9 millions de DH et 36 immeubles de rapport qui coûteront 6,3 millions de DH. Tandis que 141 demandes d’autorisation concernent la construc-tion de maisons dites de type marocain qui occuperont une superficie de 10 636 m2 et coûteront 2,5 millions de DH. Pour ce qui est des activités professionnelles, on relève 11 demandes d’autorisation de construire des bâtiments à  usage commercial qui occuperont une superficie totale de 4 600 m2 pour un coût global de 1,33 millions de DH. Il y aura également 11 nouveaux bâtiments industriels d’une valeur de 1,9 millions de DH. On procédera égale-ment à  des agrandis-sements et surélévations de villas, immeubles et diverses constructions, notamment dans l’an-cienne Médina, pour un coût global de 1,25 million de DH, pour une centaine de projets déposés. Pour l’ensemble du premier semestre, la valeur des demandes d’autorisation de cons-truire déposées à  la municipalité de Casablanca représente 64,2 millions de DH soit une moyenne de 1,07 million de DH par mois. Les chiffres du mois d’août marquent, on le voit, une nette progression 20 septembre 1963