Les journalistes de «Aujourd’hui le Maroc» acquittés en appel

La Cour d’appel de Casablanca a infirmé, mardi 20 avril, le jugement prononcé en première instance à l’encontre de trois journalistes du quotidien Aujourd’hui le Maroc, en décidant de les acquitter. Rappelons que ces derniers (Omar Dahbi, Abdellah Chankou et Khalil Hachimi Idirissi, directeur de la publication), poursuivis par le journaliste espagnol Ignacio Cembrero pour diffamation, avaient été condamnés en première instance, le 7 mai 2003, à verser des dommages et intérêts au plaignant. Rappelons que les articles publiés par Aujourd’hui le Maroc, entre le 30 octobre et le 1er novembre 2002, accusaient Ignacio Cembrero d’être un «honorable correspondant» des services secrets espagnols, autrement dit un espion, et d’avoir «soutenu une machination contre le Maroc» en évoquant notamment l’existence d’un communiqué anonyme d’un «Comité des officiers libres» marocains.
La défense des trois journalistes n’a pas fait dans le détail. Elle a produit pas moins de 200 articles écrits par le journaliste espagnol, considérés par la justice comme négatifs à l’égard du Maroc. Dans l’affaire du «Comité des officiers libres», Ignacio Cembrero, qui a été à l’origine d’un article sur le sujet, n’a pu apporter de preuves tangibles de ses dires. Enfin, concernant l’affaire de l’îlot Leïla, le plaignant s’est contredit en affirmant, dans un premier temps, sa neutralité professionnelle dans l’affaire, alors que ses écrits prouvaient le contraire.
A noter enfin que la Cour d’appel, tout en infirmant le jugement au plan pénal, s’est déclarée incompétente pour juger de l’indemnisation réclamée, au civil, par le plaignant, et qui s’élève à 150 000 DH.