Les Chinois font du dumping via le Maroc

Mesteel, Bourse européenne privée des industries de l’acier, a levé le voile, dans une dépêche datée du 21 février, sur une affaire de dumping à laquelle le Maroc est indirectement mêlé. Ainsi, et selon les responsables de Mesteel, la Commission européenne vient d’ouvrir une enquête sur une cargaison de câbles et de fils en acier en provenance du Maroc. Flash-back. Le 5 janvier dernier, la Fédération européenne des producteurs d’acier, qui regroupe des industriels de 19 pays, avait déposé une plainte auprès de la commission pour dumping, démontrant que le fournisseur d’origine de cette cargaison, une entreprise chinoise, avait contourné les mesures antidumping imposées par l’Union européenne à l’acier chinois. L’astuce est simple : le Maroc n’étant pas soumis aux mêmes mesures, le fournisseur chinois a transbordé sa marchandise dans un port marocain, induisant en erreur les douaniers européens sur l’origine exacte de l’acier. Mais le pot aux roses a fini par être découvert. Selon Mesteel, les experts de la Commission européenne ont jugé la requête des industriels européens fondée et recevable et ont décidé d’enclencher une enquête approfondie pour déterminer si oui ou non l’acier a été fabriqué au Maroc. Affaire à suivre. En attendant, une chose est sûre, la signature éventuelle de l’accord de libre-échange avec les Etats-Unis verra ce genre de pratiques fleurir. La vigilance est de mise face à la ruse du géant extrême-orienta