Le système de création d’entreprises remis à  plat

Depuis quelques jours, une réflexion de fond a été lancée au sujet de la création d’entreprises. L’objectif fixé par le gouvernement au petit groupe de travail constitué à cette fin est de mettre à plat tout ce que le Maroc a fait jusqu’à ce jour en matière d’appui à la création d’entreprises et de repenser une nouvelle stratégie.
Réflexion d’un responsable gouvernemental, qui a tenu à garder l’anonymat, «c’est reparti pour un tour». Il faut pourtant croire que ce n’est pas le cas. Comme l’explique une source proche du dossier, le premier ministre insiste sur les délais. Après une première réunion, tenue le 16 février, pour défricher le terrain, on est passé aux choses sérieuses. Les membres du groupe de réflexion devront faire un état des lieux concernant les entraves à la création d’entreprises et proposer les premières pistes pour bâtir une stratégie axée autour de quatre composantes : l’environnement général de la création d’entreprise, les structures et organismes d’appui à la création, l’esprit d’entreprise et, enfin, le financement.
Le groupe de travail a été constitué de manière à ce que tous les intervenants soient associés à la réflexion : CGEM, Union des PME, fédération PME et GPBM, auxquels s’ajoutent les représentants des ministères et institutions concernées comme l’Industrie et le Commerce, l’Intérieur, les Finances ainsi que l’ANPME. Driss Jettou a confié le pilotage du projet au ministre des Affaires économiques et générales, Rachid Talbi Alami