Le PJD audite ses communes

les résultats seront publiés en octobre

Après avoir laissé passer la vague de protestations survenues au lendemain du sondage de l’International Republican Institute (IRI) qui lui avait attribué une majorité aux prochaines élections, le PJD contre-attaque. Le parti islamiste a annoncé son intention de lancer un audit externe de toutes les communes dont il détient la présidence. Les audits, qui seront menés par des professionnels indépendants, devront être lancés en septembre prochain.

Les responsables du parti ne comptent pas s’en arrêter là puisqu’ils envisagent de rendre publics les résultats des audits dans le mois qui suit à travers une publication qui réunira les bilans des mairies Pjdistes au cours des trois dernières années, annonce Habib Choubani, président de l’association des élus PJD.
Ce sont donc ainsi pas moins de 12 communes dans les villes de Témara, Khénifra ou Meknès qui sont concernées par la mesure, puisque c’est là que les membres du parti à la présidence ont le pouvoir de lancer le processus. Le choix du timing est-il fortuit ? Pas si sûr, même si Habib Choubani soutient que «la décision n’est pas politique, mais plutôt destinée à rehausser progressivement les standards au Maroc en matière de transparence et de gestion des fonds publics».

De fait, le moment choisi n’est pas des plus innocents dans la mesure où, s’il restera encore du temps avant les prochaines élections municipales, cet audit devrait coïncider avec le démarrage de la campagne électorale pour les législatives de 2007. Le contenu de la publication réservera certainement son lot de surprises puisqu’on y retrouvera, non seulement les comptes des mairies PJD, mais aussi et surtout beaucoup d’informations sur l’état dans lequel les élus précédents les avaient laissées.
L’initiative est dans tous les cas courageuse et louable. Avis aux autres partis

Une initiative louable du PJD, mais non dénuée d’arrières-pensées…