Le ministère de l’emploi s’intéresse à  la mobilité de la main-d’Å“uvre

Après le Smig, le ministère de l’emploi compte s’attaquer, courant 2011, à deux autres grandes questions relatives à la population active : le coût du facteur travail au Maroc et la mobilité de la main-d’œuvre. Il finalise actuellement les termes de références pour lancer les deux études qui devront probablement démarrer au mois de mai prochain.