Le Maroc dernier de la classe des internautes

En matière d’internautes, le Maroc reste à la traîne, il est même dernier d’une classe composée de pays à économie comparable. Ainsi, sur un échantillon de 14 pays classés par rapport à deux critères, le taux d’abonnés à internet et le taux d’internautes par 100 habitants, le Maroc est à la quatorzième place avec moins d’un abonné internet et un peu plus de deux internautes pour 100 habitants. Ces faibles indicateurs sont à comparer à ceux d’autres pays, pas forcément des puissances mondiales, et qui font beaucoup mieux. Ainsi, le Chili, Bahreïn et les Emirats Arabes Unis affichent respectivement des taux de 20, 25 et 30% d’internautes avec un nombre d’abonnés de 5 à 10 pour 100 habitants. Même l’Ile Maurice fait mieux avec 5% d’abonnés et 8% d’internautes.
Mais tout n’est pas sombre et le Maroc rattrape son retard avec vigueur. Le nombre d’abonnés à internet est passé de 60 800 à fin décembre 2003 à 102 600 un an plus tard, soit 70% de progression. «C’est l’une des plus fortes hausses observées dans le monde», note Abdelkhalek Zyne, directeur du portail Wanadoo chez Maroc Connect. A l’origine du décollage, l’ADSL, dont les abonnés sont de 63 000 en décembre 2004 contre 2 700 seulement en 2003. Avec l’ADSL et le projet d’équipement annoncé par le gouvernement, des écoles et lycées en salles multimédia, le Maroc pourra réduire sa grosse fracture numérique .