Le GPBM est décidément naïf !

trahi par l’usib
Othman Benjelloun, président du GPBM, et les autres dirigeants ont été manÅ“uvrés par l’USIB

Les dirigeants du GPBM (Groupement professionnel des banques du Maroc) ont piqué une colère noire contre l’USIB (Union syndicale interbancaire). A la veille des élections syndicales (mardi 16 septembre), l’USIB a diffusé un communiqué aux relents de triomphalisme portant sur un accord passé avec le GPBM en faveur du personnel bancaire. Cet accord prévoit notamment une augmentation brute de salaire de 525 DH, l’adoption définitive de l’horaire continu à  partir de septembre 2004, une baisse de 1% des taux appliqués aux crédits octroyés au personnel des banques et, enfin, la mise en place de retraites complémentaires au profit du personnel dit hors-cadre. Or, il semble que le syndicat ait vendu la mèche trop tôt. En effet, selon une source bancaire, «un pacte avait été passé entre le GPBM et le syndicat pour que les résultats des négociations ne soient divulgués qu’après les élections, de manière à  ne pas en faire un acte électoraliste». Peine perdue, dès la signature de l’accord, le syndicat s’est empressé de sortir son communiqué, histoire de mettre un atout de plus de son côté dans la balance électorale. La réaction du GPBM ne s’est pas fait attendre. Mercredi 17 septembre, le groupement publiait un communiqué dans lequel il affirmait que rien n’avait été signé et qu’il s’agissait, au plus, de négociations en cours. Qui dit vrai dans cette histoire ? On voit mal le syndicat se prévaloir d’un accord qui n’existerait pas encore et ce d’autant plus que l’impact sur le personnel des banques est de taille. En revanche, il est plus probable que le GPBM, piqué au vif, ait voulu sauver la face et, par là  même, retarder l’application d’un accord effectivement signé. Quoi qu’il en soit, le personnel des banques, lui, n’a cure de ces escarmouches. Il aimerait bien savoir si, oui ou non, sa fiche de paie comportera quelques centaines de dirhams de plus à  la fin de ce mois de septembre